lundi 23 avril 2018

小津




Le Goût du saké de Yasujiro Ozu (1962).

33 commentaires:

Mikio Naruse a dit…

どこでゴルフができます

Buster a dit…

^_^

Dandy a dit…

Histoire de traverser du Japon aux Philippines, je serais curieux d'avoir votre avis sur "Cinq et la peau" de Pierre Rissient...

Buster a dit…

Vu il y a longtemps... aucun souvenir, il faut que je le revoie...

Anonyme a dit…

Le golf on s'en fout, on veut parler de foot ! Que pensez-vous de l'analyse par Mohamed Henni du dernier match de l'équipe de France ? -> https://youtu.be/Nc5vUSeWFUk

Anonyme a dit…

Sérieusement, Buster, vous suivez la CDM ou vous vous en foutez ?

Buster a dit…

Oui je suis, mais pas tout… vu seulement Espagne-Portugal, très beau match évidemment, avec deux buts extraordinaires, celui de Nacho et le coup franc de Ronaldo… et France-Australie, calamiteux (match sans essai, juste une pénalité de Griezmann et un drop de Pogba, c'est la dèche comme dirait Deschamps, j'aurais préféré voir France-All Blacks) mais entame idéale pour la France, sachant que les équipes qui brillent au début vont rarement très loin… Voilà, c'est tout pour aujourd'hui :-)

Anonyme a dit…

Et Allemagne - Mexique ?

Buster a dit…

J'ai vu... pas mal... content que les speedy gonzales aient réussi à mater le gros matou allemand... die katze kaputt!

Anonyme a dit…

Bye bye l'Argentine... Vous êtes triste pour le grand Messi, Buster ?

Buster a dit…

C'est surtout la piètre qualité des matches qui m'attriste. Hormis l'attraction croate (et le génial Modric) et le match Espagne-Portugal, sublimé par la diva Ronaldo et la rivalité qui existe entre les deux pays, la Coupe du monde pour l'instant c'est pas l'euphorie... matchs cadenassés, crispants, pour ne pas dire chiants, avec toutes ces équipes qui bétonnent pour ne pas prendre de but, soit parce qu'en face c'est du très gros, soit (et là c'est pire) parce qu'il faut préserver le score... à croire que le fantôme de l'Italie plane sur la compétition!

Lionel Messi a dit…

Attendez, on n'est pas encore éliminés, les Nigérians on va en faire des empanadas, et après au tour des Français qui finiront en chimichurri

Buster a dit…

Lol

A part ça... heureusement qu'on tient compte des arrêts de jeu... combien de buts marqués dans le temps additionnel depuis le début de la Coupe du monde? 5? 6?... on devrait commencer les matchs par la fin :-)

Anonyme a dit…

le miracle allemand !!

Buster a dit…

Comme quoi c'est pas un mythe.

Buster a dit…

Finalement c'était un mythe...

"Le football est un jeu simple: 22 types courent après un ballon pendant 90 minutes (+ le temps additionnel) et à la fin c’est l’Allemagne qui... pleure".

VAR, penalties à gogo, money time... les gros (Brésil, Espagne, Argentine...) qui ne sont pas à la noce, et le plus gros, l’Allemagne, qui passe à la trappe - parce qu’un miracle, même allemand, tel celui qui a sauvé la Mannschaft contre la Suède, ça laisse des traces, le contrecoup était à craindre, et puis les miracles ça n'arrive qu’une fois, surtout quand le combat s'apparente à une guerre de tranchées dont on sait que... hein bon, j'insiste pas... pour l'instant ce Mondial vaut moins par la valeur technique de ses matchs (hormis quelques exploits individuels ici et là) que par la tension dramatique qui, dans les matchs où l'enjeu est maximal, monte à mesure que le coup de sifflet final approche, jusqu'au climax des dernières secondes... Et rien que pour ça on peut remercier les Allemands.
PS. L'exception c'est bien sûr la France, qui a traversé la phase de poules au petit trot, sans vraiment se fouler, à l'abri de toute poussée émotionnelle - on verra si ça paye.

Anonyme a dit…

Apparemment ça a payé :) mais la défense argentine, quelle boulet pour Messi !

Buster a dit…

C'est sûr que la défense de l'Uruguay c'est pas celle de l'Argentine... contre l'équipe de Cavani je crains le 0-0 et le recours aux tirs au but...

Buster a dit…

Et tiens je profite de l'occasion pour placer ma vanne (davantage destinée aux cinéphiles qu'aux footeux mais on peut être les deux) après la superbe victoire de la France sur l'Argentine:

Splendor in the grass. Dorénavant dans le football français on pourra dire: Il y a Kazan !

Anonyme a dit…

Diaboliques ces Belges rouges face au Japon ! Vous avez vu ça ?!

Buster a dit…

Oui... Ozu doit se retourner dans sa tombe!

dupond et dupont a dit…

exit l'uruguay, c'était trop facile. la belgique qui a "dégagé" le brésil ça va être autre chose. les deux équipes se ressemblent beaucoup

Buster a dit…

Haha... c'est vrai que De Bruyne-Hazard-Lukaku c'est un peu comme Griezmann-Mbappé-Giroud, mais nous on a Kanté!

dupond et dupont a dit…

oui mais eux ils ont courtois

Eden Hazard a dit…

Je préfère perdre avec la Belgique que gagner avec la France

Buster a dit…

Belle phrase de loser, comme dirait je sais plus qui...

Buster a dit…

Un "crunch", une finale France-Angleterre, après le France-Australie du début, ce serait pas mal.

Anonyme a dit…

France-Croatie : votre pronostic ?

Buster a dit…

La France, sauf "hic", comme Modric, Mandzukic, Rakitic, Perisic, Rebic... :-)

Buster a dit…

Et j'ajoute que Balloonatic n'est pas un blog croate!

Anonyme a dit…

Bon bah les Français sont sympas mais pas brillants-brillants... Soyons francs, les Croates méritaient la victoire, blog français ou pas blog français... Mais "on" a marqué deux beaux buts, reconnaissons-le...

Buster a dit…

C'est vrai qu’en première période les Français ont eu un maximum de réussite (mener au score après avoir été "à la rue" à ce point, j’ai rarement vu ça), et le choix de Deschamps de faire rentrer très tôt N’Zonzi et Tolisso a été déterminant pour remettre de l’ordre au milieu de terrain, et permettre les deux buts de Pogba et Mbappé, ce qui fait que la France mérite sa victoire même si elle a été très chanceuse. Ce qui restera de cette Coupe du monde, c’est que l'équipe de France a su toujours s’en sortir, quels que soient les scénarios… Et si les Belges et les Croates n’ont pas gagné c’est que le beau jeu qu’ils ont pratiqué, bien que plus efficaces que celui des Allemands, des Espagnols et des Brésiliens, ne l’a pas été suffisamment pour vaincre cette "machine de guerre" forgée par Deschamps.

Anonyme a dit…

Oui, une bien drôle de machine : mouvante et solide à l'arrière, balbutiante à l'avant, avec tout à coup des accélérations et des frappes lointaines de génie qui ont fait la différence. Les Français ont réussi à paralyser toute initiative individuelle des Croates, Belges, Argentins, condamnés à envoyer la balle de loin vers les buts avec l'espoir d'une tête qui n'arrivait pas... C'est très curieux ! Comme vous, dites le "beau jeu" ne donne pas la victoire.