mardi 21 novembre 2017

Japanese Breakfast


Michelle Zauner



POP EYE  # 16

Soft sounds from another planet, Japanese Breakfast.

C'était bien Psychopomp, mais il y manquait quelque chose, ce "je-ne-sais-quoi", comme dirait Jankélévitch, qui donne à un album une couleur à part, qui le distingue des autres, quand bien même il œuvrerait sur un terrain déjà très balisé, ici celui de la dreampop, de sorte que si chaque morceau semble avoir été déjà entendu, sans qu'on sache où précisément, quelque chose de singulier s'en dégage, parfois pas grand-chose, mais suffisant pour sortir de la pâle imitation qui caractérise tant de groupes actuellement. Hum... j'ai l'impression d'avoir déjà écrit ce genre de truc... mais bon, peu importe, écoutez Soft sounds from another planet, le sentiment de "déjà-entendu" s'estompe assez vite pour laisser place à un vrai plaisir, celui qui accompagne les albums qui ne cherchent pas l'épate à tout prix, à travers un prétendu "son nouveau", mais simplement à raviver une musique qui, elle, nous est familière. Et quand on a le talent de Michelle Zauner, cela produit des choses très belles, si belles qu'on les croirait venues d'ailleurs, venues... d'une autre planète.

Diving woman - Road head - Machinist - Planetary ambience - Soft sounds from another planet - Boyish - 12 steps - Jimmy Fallon big! - The body is a blade - Till deathThis house - Here come the tubular bells.

Bonus: June - American sound Psychopomp! demos & midi.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je n'ai pas envie de faire mon âne mais ce n'est pas Jankélévitch qui a inventé le je ne sais quoi... ça fait chic alors ?

Anonyme a dit…

Bonsoir Buster,

Ce second album est assez bon, comme Psychopomp l'an passe. Personnellement, je ne vois pas de difference majeure entre les deux. peut-etre un peu plus de fluidite dans les titres et entre eux...
Dans Psychopomp, il y avait In Heaven, et dans Soft Sounds From Another Planet, il y a This House.

Ludovic

Buster a dit…

Assez bon? vous voulez dire excellent (étant entendu que Psychopomp était déjà très bon).

Anonyme a dit…

Je n'ai écouté Soft Sounds... qu'une seule fois, comme son prédécesseur l'an passé, et je n'ai pas (encore?) envie de le ré-écouter.
Ludovic

Buster a dit…

Moi j'ai tilté dès la première écoute, l'album fait partie des 4 ou 5 sortis cette année que j'ai le plus écoutés.