samedi 14 octobre 2017

[...]




"Sky's grey", Destroyer, 2017. [vidéo: Daniel Murphy]

I've been working on the new Oliver Twist... (à suivre)

[ajout du 16-10-17]

Sky's yellow.

Des particules de sable ramenées du Sahara par Ophelia flottent dans le ciel de Bretagne. J'ai pensé à Nous trois, le livre (génial) de Jean Echenoz:

"Le simoun, vent très chaud, se lève par bourrasques au sud du Maroc saharien. Il y produit des tourbillons compacts, brûlants, coupants, assourdissants, qui masquent le soleil et gercent le bédouin. Le simoun reconstruit le désert, exproprie les dunes, rhabille les oasis, le sable éparpillé va s’introduire profondément partout jusque sous l’ongle du bédouin, dans le turban du Touareg et l’anus de son dromadaire.
[...] Se délestant à la surface des eaux, telle une montgolfière, des sacs de sable du Grand Erg, faisant frémir au passage le titane des Boeing, le désert vole vers l’Europe dont il va poudrer le Nord-Ouest, perfectionner le revêtement des plages et propulser des grains dans tous les engrenages.
Croisant vers le nord, le tapis volant marocain touche Paris dans le milieu de la nuit, s’y dissémine uniformément sans omettre bien sûr le secteur Maroc, vers Stalingrad après la rue de Tanger: il recouvre la rue du Maroc, la place du Maroc et l’impasse du Maroc au bout de laquelle réside Louis Meyer, homme astigmate et polytechnicien, quarante-neuf ans jeudi dernier, spécialisé dans les moteurs en céramique."

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Chez moi, le ciel est bleu

Buster a dit…

Chez moi aussi :-)

Buster a dit…

Ah tiens, ce matin le soleil est rouge (et le ciel tout gris).