mardi 25 juillet 2017

[...]




Après l'euphorisant Saint Etienne et le fracassant Dunkerque, je franchis le tunnel, direction Londres et Hyde Park, ce qui m'évoque plein de choses, à commencer par Mr. Hyde, évidemment, et ceux qui l'ont incarné: Fredric March (dans la version de Mamoulian), Spencer Tracy (dans celle de Fleming), les plus mémorables, mais aussi les autres "Hyde", plus déviants, tels Stan Laurel, dans l'hilarant Dr. Pycle and Mr. Pride (Sauce piquante), Jean-Louis Barrault, dans l'expérimental Testament du docteur Cordelier de Renoir, Jerry Lewis, dans l'émouvant The nutty professor, ou encore Martine Beswick (photo) dans Dr. Jekyll and sister Hyde de Roy Ward Baker, une des dernières réussites de la Hammer - en attendant Isabelle Huppert dans le dernier Bozon, Madame Hyde, dont on dit le plus grand bien... Je pense même à Gainsbourg.

Sinon Hyde Park c'est aussi la pochette de Beatles for sale.

Enfin bref, tout ça pour dire que je n'ai rien à dire (je n'ai toujours pas vu le moindre film de la rétro Cottafavi - prononcez Cottafahavi, comme les cinéphiles, cf. un extrait des Sièges de l'Alcazar de Moullet) et qu'il est donc temps de faire une pause. A la revoyure, comme on dit...

6 commentaires:

Anonyme a dit…

"Madame Hyde, dont on dit le plus grand bien" Qui ça ?

Anonyme a dit…

Pas la peine d'écrire à tout prix sur une sortie récente... Peut-être un post sur Starman de Carpenter, puisque vous l'aimez beaucoup (et vous n'êtes pas le seul) ?

Buster a dit…

Qui dit ça? (à propos de Madame Hyde)
Des connaissances qui l'ont vu en avant-première, valzeur par exemple.

Oui bien sûr, on n'est pas obligé de suivre l'actualité, mais quand je dis que je n'ai rien à dire, c'est aussi parce que je n'ai plus trop envie d'écrire...

Anonyme a dit…

Hommage

https://www.youtube.com/watch?v=1jbt9NW4OZM

Buster a dit…

Oui... et Grand bonheur, un très beau film...

Anonyme a dit…

En direct de Londres :

http://sport.francetvinfo.fr/championnats-du-monde-d-athletisme/video-revivez-la-course-de-pierre-ambroise-bosse-champion-du