mardi 28 février 2017

[...]

Shyamalan et ses 23 personnalités (dans Split elles ne s'expriment pas toutes):

Steven Spielberg, Alfred Hitchcock, Matt Wenger, Stanley Kubrick, Charles Perrault, H.G. Wells, Jacques Tourneur, Rod SterlingNathaniel Hawthorne, Emily BrontëJohn Carpenter, David LynchRobert L. Stevenson, Thomas Harris... Trouvez les autres.

PS. Et pour les faire disparaître, dites: "M. Night Shyamalan".

23 commentaires:

valzeur a dit…

Hello Buster,

David Cronenberg !

Buster a dit…

Salut valzeur,

Exact. (encore huit)

valzeur a dit…

Jonathan Demme !

Anonyme a dit…

J'ai détesté le film

Buster a dit…

Oui Jonathan Demme pour le Silence des agneaux, mais j'ai préféré retenir Thomas Harris l'auteur du roman.

Emmanuel Levaufre a dit…

Bonjour Buster,
je vois quatre autres personnalités :
Theodore Sturgeon et Richard Matheson, John Newland (une personnalité qui se manifestait surtout dans les premiers films de MNS) et Wes Craven (qui se manifeste surtout depuis The Visit, càd depuis la "mort" de Wes).

Buster a dit…

Bonjour Emmanuel,
Ok pour Matheson et Craven
Sturgeon et Newland je prends aussi, je connais mal mais je vous fais confiance.

Emmanuel Levaufre a dit…

Newland a réalisé plus d'une centaine de films fantastiques entre 1959 et 1979, mais comme il l'a fait pour la télé, on n'en parle jamais.
Vous pouvez essayer cela :
https://www.youtube.com/watch?v=-1CXFo5LPB8
Ou cela (si vous n'êtes pas rebuté par le style télévisuel des années 70) :
https://www.youtube.com/watch?v=s67WfA_unwU
Ou encore ce film terrifiant, peut-être le chef d'oeuvre de Newland :
https://www.youtube.com/watch?v=vOG7D1r412M

Buster a dit…

Merci pour les liens, je vais commencer par le dernier, Pigeons from hell.

Anonyme a dit…

Puisqu'un prétendu "Emmanuel Levaufre" s'efforce, en affichant une pédante érudition, d'usurper l'identité du vrai, je me permets de citer ce dernier :

"L'ironie aurait pu permettre à Craven de trouver le point d'équilibre entre le naturalisme et le romantisme. J'imagine parfois qu'il a tourné un dernier film, beaucoup plus intéressant que "Scream 4". Ce film se présenterait comme un document, tourné par un amateur à l'aide d'une petite caméra numérique. Il serait parfaitement frontal et ne cacherait rien de l'ordinaire de la misère humaine, par exemple de la sénilité. On y sentirait un désir de mort inextricablement mêlé à un désir de famille. En même temps, ce serait un conte, par exemple l'histoire d'un frère et d'une sœur qui s'épaulent et surmontent phobie et complexe. L'ironie romantique y serait poussée très loin.
Ce film existe. Il est sorti une dizaine de jours après la mort de Craven, signé M. Night Shyamalan. Il s'appelle The Visit". (E. Levaufre, "Wes Craven, quelle horreur?", Capricci)

Waldemar

Buster a dit…

Ha ha ha... merci Waldemar pour la précision.

Cela dit, les anonymes, les pseudos et les fakes, j'ai l'habitude, il n'y a quasiment que ça sur mon blog, et à vrai dire je ne fais plus la différence. L'important c'est le contenu du message, or ici les noms proposés sont intéressants, ça prouve aussi que le faux Lefauvre a lu le vrai Lefauvre, donc tout va bien.

Emmanuel Levrai a dit…

M'enfin, Waldemar, vous spoilez le twist de mon bouquin !

Emmanuel Lefake a dit…

Si, si, Buster, c'est bien moi. Et je vous conseille vivement le film du premier lien. Je ne suis pas sûr qu'il vous plaira, mais je suis sûr qu'il vous intéressera. C'est un épisode de One Step Beyond, une série produite par Collier Young (je crois me souvenir que vous aimez beaucoup les films d'Ida Lupino) et dont tous les épisodes sont réalisés par Newland. L'approche du fantastique y est beaucoup plus délicate que dans La Quatrième Dimension. Le film du second lien, en revanche, est plus secondaire. Mais c'est un épisode du Sixième Sens. Et de toute façon, les deux épisodes ont vraiment des rapports avec les premiers films de MNS. C'est moins évident avec le film du troisième lien.

Buster a dit…

Ouh là là... je suis perdu. Emmanuel Lefauvre aurait-il lui aussi plusieurs personnalités?

(ce dont je suis sûr c'est que Waldemar connaît très bien le vrai Emmanuel Lefauvre, mais que c'est aussi un sacré farceur, alors...)

Emmanuel Burdo a dit…

Puisqu'un prétendu "Waldemar" s'efforce, en affichant une pédante proximité avec Emmanuel Levaufre, d'usurper l'anonymat, je me permets de citer Mercedes Lackey : "Pour un oeil non averti, les Compagnons étaient des chevaux blancs particulièrement racés. En réalité, ils étaient bien plus que de simples animaux. Ces êtres, les envoyés d'une puissance inconnues, étaient apparus à la prière de Valdemar, le père fondateur en personne. Les hérauts étaient choisis par les Compagnons, qui forgeaient avec leur Elu un lien mental que seule la mort pouvait rompre."

Buster a dit…

C'est bo toutes ces personnalités différentes :-)

Serge Bozon a dit…

Merci à Emmanuel Levaufre.

Buster a dit…

OK là c'est facile, c'est un faux Serge Bozon qui a lu le vrai Serge Bozon.

Sinon le faux Emmanuel Levaufre (et non Lefauvre, je me suis mélangé les pinceaux entre les Levaufre, les Lefake et les Levrai) c'est peut-être bien le vrai Emmanuel Levaufre, à cause de la référence à Ida Lupino, mais bon, c'est peut-être aussi un faux vrai Emmanuel Levaufre, une personnalité ultime qui aurait tout lu, une sorte de bibliothèque de Babel à lui tout seul...

Spectra a dit…

Attention, vous allez faire revenir Borges, par ici !!!

Vous l'aurez bien cherché, ha ! :-)

Buster a dit…

Borges? quelle horreur!

Anonyme a dit…

J'avoue n'avoir jamais douté de l'authenticité de la signature d'E.L.
Mais une force en moi, qui cherche à entrer dans la lumière, m'exhorte parfois à jouer de mauvais tours...

Waldemar 1 se repent, Waldemar 2 jubile.

Anonyme a dit…

Le distributeur aurait pu traduire le titre, on est en France. Déjà, La guerre des étoiles était devenue Star Wars. Pour Split, je propose Dissocié.
Et qu'on ne vienne pas me souffler à l'oreille que c'est une question de droits.

Le vrai Buster (si, si, je jure)

Buster a dit…

Merci Waldemar, je me doutais que vous n'étiez pas tout seul (au fait c'est bien Daninsky votre nom?)

Dissocié? quelle horreur! on dirait du Haneke.