vendredi 30 décembre 2016

[...]




Mon Top films 2016.

Un 5 majeur:

- Julieta de Pedro Almodóvar
- Love & friendship de Whit Stillman
Deux Rémi, deux de Pierre Léon
Right now, wrong then de Hong Sang-soo
Paterson de Jim Jarmusch

Green, green grass of home (1982) et les Garçons de Fengkuei (1983) de Hou Hsiao-hsien

Puis: Sully de Clint Eastwood Mistress America de Noah Baumbach - Brooklyn village d'Ira Sachs Visite ou Mémoires et confessions (1982) de Manoel de Oliveira - la Mort de Louis XIV d'Albert Serra - Rester vertical d'Alain Guiraudie - la Loi de la jungle d'Antonin Peretjatko - Everybody wants some!! de Richard Linklater - Suite armoricaine de Pascale Breton - In Jackson Heights de Frederick Wiseman...

A part: Quand une femme monte l'escalier de Mikio Naruse (1960), le plus beau film de l'année, mais déjà vu en 2008.

Pas vus: Homeland: Irak année zéro d'Abbas Fahdel - No home movie de Chantal Akerman - Kaili blues de Gan Bi John From de João Nicolau - Miss Peregrine... de Tim Burton - Moi, Daniel Blake de Ken Loach - Ta'ang de Wang Bing - Arrival de Denis Villeneuve - Baccalauréat de Cristian Mungiu - Fais de beaux rêves de Marco Bellocchio...

Sinon une flopée de flops: les 8 salopards de Quentin Tarantino - Mad love in New York de Ben et Josh Safdie - The revenant d'Alejandro González Iñárritu - Midnight special de Jeff Nichols - Ma Loute de Bruno Dumont - The neon demon de Nicolas Winding Refn - Nocturama de Bertrand Bonello - Juste la fin du monde de Xavier Dolan - The handmaiden de Park Chan-wook - Personal shopper d'Olivier Assayas... et tous les films (notamment français) que j'ai déjà oubliés.

68 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir Buster,


Mon Top Films 2016 :

1/ ex-aequo Sully - Clint Eastwood
1/ ex-aequo Love & Friendship - Whit Stillman
3/ Le Garçon et la Bête (Bakemono no ko) - Mammoru Hosoda
4/ Julieta - Pedro Almodovar
5/ Manchester by the Sea - Kenneth Lonergan
6/ Midnight Special - Jeff Nicholas
7/ Everybody wants some! - Richard Linklater
8/ Harcelée/RAT, Branden Kramer (je l'avais raté en 2015, bon sujet, final glaçant)
9/ The Americans, saison 4
10/ Stranger Things, saison 1

J'ai dû racler les fonds de gamelles pour aller jusqu'à dix. Ouf ! Dix parce que c'est la tradition. Merci les séries! Pour l'ensemble, je suis assez content de moi vu que 2016 aura été une année de vaches maigres. Mais, franchement, aucun chef-d'oeuvre ! Mon tropisme américain bat son plein. Je n'arriverai bientôt plus à parler français, comme dirait ma mère!

Ensuite : Jack Reacher, never go back (Edward Zwick, inférieur au premier, mais pas mal), Manuel de survie à l'apocalypse zombie (Christopher Landon, trop badass!), Rester vertical d'Alain Guiraudie, Arrival/Premier contact de Denis Villeneuve, Le Bon gros Géant (BGG) de Steven Spielberg, Carol (Todd haynes), Spotlight (Thomas McCarthy), Les Animaux fantastiques (David Yates), The Nice Guys (Shane Black), Jason Bourne (Paul Greengrass), Right Now, Wrong Then (Hong-sang Soo), Toni Erdmann (Maren Ade), Harcelée (RAT, de Branden Kramer,

A voir Hell or High Water/Comancheria (David McKenzie), L'Avenir (Things to come, Mia Hansen-Love), Cemetery of Splendour (Apichatpong Weerasethakul), La La Land (Damien Chazelle, 2017), Certain Women/Certaines Femmes (Kelly Reichardt, 2017).

Pas vus : Captain Fantastic (Matt Ross), Café Society (Woody Allen), Love (Jeff Nicholas), Les Innocentes (Anne Fontaine), Frantz (François Ozon), La fille du train (Tate Taylor), Paterson (Jim jarmusch, jamais été fan), La loi de la jungle (A. Peretjatko, bof, m'inspire pas trop celui-là!), Lucifer (série), Le fils de Jean (Philippe Lioret), Jaclie (Pablo Larrain).

Flop Films 2016 :
Snowden (Olivier Stone, complètement à la ramasse),
Les 8 Salopards (Q. T.),
Ave, César! (Coen bros.),
Colonia (Florian Gallenberger, et pourtant il y a Emma Watson, l'Allemagne dans les traces du cinéma engagé français...snif),
Juste la fin du monde (X. Dolan),
Démolition (Jean-Marc Vallée, et pourtant il y a Jake Gyllenhaal, et vlan!, avec le Dolan juste au-dessus, ça deux Canadiens d'un coup, record à battre !),
The Revenant (A. G. Inarritu),
Moi, Daniel Blake (Ken Loach),
The Finest Hours (Craig Gillespie (so classic, bourré de bonnes intentions, mais ça ne décolle pas beaucoup),
Warcraft : le commencement (Duncan Jones, oui, le fils de David Bowie),
The Neon Demon (Nicolas Winding Refn, du grand n'importe quoi),
Nerve (Henry Joost),
Ma Loute (B. Dumont),
Zoolander 2 (Ben Stiller, qui nous avait habitués à beaucoup mieux),
Dernier train pour Busan (Sang-ho Yeon : comme quoi la Corée du Sud ne nous envoie pas que des Hong-Sang Soo),
Money Monster (Jodie Foster),
Personal Shopper (O. Assayas),
Legend (Brian Helgeland),
Elle (Paul Verhoeven, grosse déception),
Crimnal, un espion dans la tête (Ariel Vromen),
Super-hero (Deadpool; Captain America 3, Batman VS Superman, etc.),
Tarzan (David Yates),
Steve jobs (Danny Boyle),
Jane got a gun (Gavin O' Connor, et pourtant il y a Natalie Portman-Millepied!),
Flms FR : Chocolat, Adopte un veuf, L'économie du couple, Amis publics, Un homme à la hauteur (et pourtant j'aime un peu Jean Dujardin), Eperdument, Divines, L'Outsider (l'affaire J. Kerviel!), L'Odyssée, Radin! (Dany Boon!), La vache, Les Visiteurs-la révolution, Bienvenue à Marly-Gomont (j'arrête-là, je n'en peux plus...)...

Voilà, on y est, ou à peu près. je note pas quelques ressemblances aussi bien dans le Top que dans le Flop.
Une différence majeure : Midnight Special. Pourriez-vous me dire ce que vous n'avez pas aimé dans ce film ?
Toutes remarques bienvenues.
Ludovic

Anonyme a dit…

Je constate, non sans plaisir, que vous avez retourné votre veste à propos du Tarantino. Vous n'étiez pas franchement pour, mais vous aviez pris sa défense, face à ma critique au vitriol, et maintenant il est passé côté Flop. je crois que je commence à avoir une bonne influence sur vous ... ha ha ha.

NB : antépénultième ligne :il fallait lire : "je note quelques ressemblances" (le "pas" n'a rien à faire là).

Ludovic

Buster a dit…

Ah mais non, je n'ai jamais défendu le Tarantino dont je n'apprécie que l'ouverture, considérant le reste comme très poussif et la fin, je l'ai toujours dit, comme franchement inepte. Un vrai Flop.
Le Jeff Nichols je le trouve plus appliqué qu'inspiré, hormis peut-être le début (je n'ai plus trop le film en tête), ce qui fait que le récit s'essouffle peu à peu, les personnages les plus intéressants (Kirsten Dunst, Adam Driver) n'étant pas suffisamment exploités. Problème de croyance, pour moi c'est du sous Shyamalan.

Buster a dit…

Sinon ravi de trouver Love & friendship si haut placé, je ne me souvenais plus que vous l'aviez apprécié à ce point.

Anonyme a dit…

Tarantino, crée le conflit, comme d'habitude...

Love & Friendship, je l'ai vu et revu et, comme avec Damsels in Distress (2011), j'aime de plus en plus, au point d'envisager de lire Jane Austen, c'est dire...

Il faut aussi que je revoie Metropolitan et Les derniers jours du disco, et que je voie enfin Barcelona.

Whit Stillman est systématiquement absent de nombreuses listes de fin d'année...

Ludovic

Buster a dit…

Ce qui est marrant avec Stillman c'est que, à chaque fois qu'on revoit un de ses films, on se dit que c'est le meilleur... c'est dire le talent du bonhomme!

Anonyme a dit…

Et L'Ornithologue ?

Buster a dit…

L’Ornithologue oui, mais... j’adore la première partie, la partie proprement ornithologique, assez géniale, avec cette idée du point de vue de l’oiseau, voire la première heure jusqu’à l'apparition en pleine nuit des personnages masqués et de leur étrange rituel, mais après, quand le film colle davantage à l’histoire, même revisitée, de saint Antoine, je suis moins emballé, on tombe dans une sorte d’imagerie pasolino-guiraudo-schroetérienne pas très heureuse, ça donne un côté grand oeuvre qui plombe le film… Je préfère O Fantasma et surtout Mourir comme un homme.

Anonyme a dit…

Je n'ai pas vu L'Ornithologue, Buster. Il vaut la peine ?
Ludovic

Buster a dit…

Euh... j'en parle juste au-dessus.

Gai-Luron a dit…

Il manque quand même Elle, Toni Erdmann, Aquarius, Victoria, Carol..

Buster a dit…

Bah oui.

Clark a dit…

Bonjour Buster.

Voici mon Top Flops 2016 :

1. The Assassin, Hsiao-Hsien Hou
2. Juste La Fin Du Monde, Xavier Dolan
3. Anomalisa, Charlie Kaufman
4. Poesía Sin Fin, Alejandro Jodorowsky
5. La Mort de Louis XIV, Albert Serra
6. Évolution, Lucile Hadzihalilovic
7. Mad Love in New York, Ben et Josh Safdie
8. Gorge Coeur Ventre, Maud Alpi
9. Ave, César!, Joel et Ethan Coen
10. Ma Loute, Bruno Dumont

Et voici mon Top Films 2016 :

1. Elle, P. Verhoeven
2. Julieta, Pedro Almodóvar
3. Rester Vertical, Alain Guiraudie
4. Mimosas, la voie de l'Atlas, Oliver Laxe
5. Aquarius, Kleber Mendonça Filho
6. Ce sentiment de l'été, Mikhaël Hers
7. Paterson, Jim Jarmusch
8. Les Huit salopards, Quentin Tarantino
9. Everybody Wants Some !!, Richard Linklater
10. Un jour avec, un jour sans, Hong Sang-soo
+ Stranger Things (Matt et Ross Duffer)

Je pense que je suis le seul à aimer le Verhoeven sur ce blog ! Pas vu le Eastwood, le Bonello, les frères Dardenne...
Je n'ai pas tellement aimé le Whit Stillman; mieux que le précédent mais beaucoup moins bien que Metropolitan (son plus beau film ?).

Bonne année, Buster ! Et c'est toujours un plaisir de vous lire !

Clark.

Buster a dit…

Merci Clark, bonne année à vous!

Je ne déteste pas le Verhoeven, d'ailleurs il n'est pas dans mes flops... mais je n'y ai pas vu le très grand film que beaucoup, même autour de moi, ont vu, peut-être parce que Verhoeven ne s'intéresse qu'à la perversion des deux personnages principaux, ce qui pour moi limite la portée du film, concentré sur ce seul rapport de forces...
The Assassin, je me souviens que valzeur l'avait bien... assassiné, avec ma complicité d'ailleurs... depuis j'ai revu le film, je ne l'aime pas beaucoup, au niveau de l'esthétique, mais pour le reste, notamment le récit, la manière dont HHH construit son histoire, j'ai trouvé ça plus convaincant à la seconde vision.

valzeur a dit…

Hello Buster,

Alors donc, the best :

1. Homeland Irak année zéro, Abbas Fahdel
2. Everybody wants some !, Richard Linklater
3. Fuocoammare, par-delà Lampedusa, Gianfranco Rosi
4. Ce sentiment de l'été, Mikhaël Hers
5. Mimosas, la voie de l’Atlas, Oliver Laxe
6. Heart of a dog, Laurie Anderson
7. Paterson, Jim Jarmusch
8. Le Teckel, Todd Solondz
9. Peur de rien, Danièle Arbid
10 ex-aequo. Julieta, Pedro Almodovar
Les Huit salopards, Quentin Tarantino

And the worst :

1. La Fille inconnue, Luc et Jean-Pierre Dardenne
2. Dernier train pour Busan, Yeon Sang-Ho
3. Malgré la nuit, Philippe Grandrieux
4. Apnée, Jean-Christophe Meurisse
5. Juste la fin du monde, Xavier Dolan
6. Jason Bourne : Paul Greengrass
7. La Tortue rouge : Michael Dudok de Wit
8. Théo et Hugo dans le même bateau, Ducastel et Martineau
9. Les premiers les derniers, Bouli Lanners
10. Hôtel Singapura, Eric Khoo

Imaginez que même Midnight Spécial, The Assassin, Personal Shopper, Carol, et le vilain Toni Erdmann étaient meilleurs que ces 10 ! (Je suis sûr que vous n'en avez vu aucun, à part le Dolan).
Étrange pour moi de faire un top des pires films de l'année sans Eastwood (Sully est juste mauvais) ni Bonello (Nocturama est juste médiocre).

Bon réveillon, tiens ! (Burp...)


Anonyme a dit…

ça reste sur-esthétisé, couleurs retouchées à l'objectif et à la palette graphique...
mieux vaut revoir Sully
Ludovic

Buster a dit…

Salut valzeur, merci pour les listes
Content de trouver Paterson dans vos best
Pour les worst, en effet je n'ai vu que le Dolan (c'est que moi je fais le tri sélectif)

Ludovic, on est d'accord, esthétiquement The Assassin c'est pas le pied!

Bonne année à tous les deux

Griffe a dit…

Salut tout le monde, et bonne année !

Mes 10 de 2016 :

1. No Home Movie (Chantal Akerman)
2. Peur de rien (Danielle Arbid)
3. Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
4. Les Filles au Moyen-Âge (Hubert Viel)
5. Mimosas (Oliver Laxe)
6. 45 ans (Andrew Haigh)
7. Julieta (Pedro Almodóvar)
8. Je suis le peuple (Anna Roussillon)
+ 2 courts métrages
Lmuja (Omar Belkacemi)
Quand est-ce (Ian Menoyot)

(Pas vu Paterson... )

Buster a dit…

Salut Griffe et bonne année!

Pas vu 80% de vos 10...
Sinon je constate que tout le monde a cité Julieta qui est donc Balloon' d'or 2016!

Cristiano Ronaldo a dit…

Almodovar balloon d'or, c'est n'importe quoi !

CR7 a dit…

En plus avec seulement 5 votants , c'est débile

Buster a dit…

Bah oui mais les votants habituels (Lucie, §, jeff, $, reality…) ne veulent plus jouer :-(

Lucie a dit…

Pleure pas Choupinou, le voilà mon Top :-D

1) Julieta (Pedro Almodovar)
2) Manchester by the sea (Kenneth Lonergan)
3) Frantz (François Ozon)
4) Paterson (Jim Jarmusch)
5) Love & Friendship (Whit Stillman)
6) Sully (Clint Eastwood)
7) Toni Erdmann (Maren Ade)
8) Carol (Todd Haynes)
9) La loi de la jungle (Antonin Peretjatko)
10) Ma vie de Courgette (Claude Barras)

Bonne et heureuse année Buster !

Buster a dit…

Merci Choupinette... Bonne année à toi aussi.

(Frantz c'est si bien que ça?)

Lucie a dit…

Oui Chapi Chapo.

reality is only temporary a dit…

Top 10 :

1/ Stefan Zweig, adieu l'Europe, Maria Schrader
2/ Visite ou mémoires et confessions, Manoel de Oliveira
3/ L'ornithologue, Joao Pedro Rodrigues
4/ Julieta, Pedro Almodovar
5/ Dernier train pour Busan, Yeon Sang-ho
6/ Sully, Clint Eastwood
7/ Le fils de Joseph, d'Eugene Green
8/ Crache coeur, Julia Kowalski
9/ La prunelle de mes yeux, Axelle Ropert
10/Don't breathe, Fede Alvarez

Suivis de (avec tendresse et/ou réserves) :

Love and Friendship, W. Stillman - La mort de Louis XIV, A. Serra - Everybody Wants Some !!, de R. Linklater - The Sea of Trees, de G. Van Sant - Tout de suite maintenant, P. Bonitzer - Deux Rémi Deux, P. Léon - Green Room, J. Saulnier - Le bois dont les rêves sont faits, C. Simon - La tour 2 contrôle infernale, E. Judor - Les nouvelles aventures de Pat et Mat, L. Beneš et V. Jiránek - Ave Cesar, J. et E. Coen

Les flops :

Victoria, Triet - Diamant noir, Harari - La loi de la jungle, Peretjatko

reality is only temporary a dit…

Et meilleurs voeux cher Buster !!!

Buster a dit…

Merci reality, tous mes voeux aussi.

Stefan Zweig, je sais qu’il existe un fan club du film, un film que j’aime bien mais avec des réserves (la composition des plans très étudiée tourne par moments à l’affectation…), cela dit c’est un beau film, pas dans les 15 de mon Top, juste derrière avec Bella e perduta et l’Ornithologue…

Buster a dit…

Sinon Julieta caracole toujours en tête…

Et moi je sors du Bellocchio. Bof.

Anonyme a dit…

Pourquoi bof le bellochio ?

Gilbert Montagné a dit…

Il est comment le film d'Axelle Ropert ?

§ a dit…

Cher Buster,

En faisant un tri drastique, huit films s’imposent pour moi, sans ordre :

Carol (Todd Haynes)
Elle (Paul Verhoeven)
Julieta (Pedro Almodovar)
Stefan Zweig, adieu l'Europe (Maria Schrader)
L'ornithologue (Joao Pedro Rodrigues)
La mort de Louis XIV (Albert Serra)
Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Un jour avec, un jour sans (Hong Sang-soo)

Vous voyez, ma liste n'est pas très originale...

Je n’ai pas vu le Linklater.
Et, bien que les ayant aimés, j’ai tout de même été un peu déçu par le Stillman et le Jarmusch. Je les reverrai.

Du Bellocchio, j’ai adoré la première partie. Mais la suite, sans être nulle, se gâte.

Buster a dit…

Merci §
Julieta est donc bien le film de l’année, du moins ici
Le Bellocchio, bof, parce que comme souvent chez Bellocchio le film s’encombre progressivement de signes, de sens, d’idées, trop nombreuses à chaque plan, à chaque scène… en plus ça traîne, le spectateur se retrouvant avec trois longueurs (30 ans?) d’avance sur le récit (le secret qui n’en est pas vraiment un, l’épisode Sarajevo très mal foutu et même détestable par moments, l’histoire avec Béjo, inutile…), et je ne supporte pas cette façon de cadrer très serré les personnages, à la longue ça devient presque obscène… à part ça oui, la partie 1969 (la relation mère-enfant), pas encore encombrée, est assez belle.

mondial – kit a dit…

Coucou Buster, & hello everybody !-]

Depuis un certain temps (cinq ans environ), l'actualité des sorties ne m'affole plus beaucoup. Il y a des choses que je suis (guette d'un œil curieux), et il y a des choses que je laisse filer - à mon grand regret parfois, car je veux bien croire qu'il y a encore des films magnifiques et des auteurs formidables à découvrir !-]

Faire un classement avec les films que je vois assez aléatoirement (un bon petit paquet, quand même), me paraît un peu trop désinvolte ou trop peu consciencieux ; mais bon, si on veut bien accueillir mon classement provisoire – des films qui m'ont traîné jusque-là, dans les salles – après tout, pourquoi pas ?

A/ 9 « chouchous » : pas forcément tous majeurs, mais qui ont chacun quelque chose de particulier ou bien saisissant, et sinon, de très stimulant de toute façon (pour moi, en tout cas !-)

01. Love & friendship, de Whit Stillman
02. Right then, wrong now, de Hong Sang-soo 
03. The Assassin, de Hou Hsiao-hsien 

04. Rester vertical, d'Alain Guiraudie 
05. Deux rémi deux, de Pierre Léon
06. Court (en instance), de Chaitanya Tamhane
07. Poesía sin fin, d'Alejandro Jodorowski 
08. Jason Bourne, de Paul Greengrass
09. Sully, de Clint Eastwood 

B/ Beaucoup de « Pas vus » (et ça ne me manque pas trop, ahum !-) : Abbas Fadhel, Maren Ade, Albert Serra, João Pedro Rodrigues, Oliver Laxe, Linklater, Grandrieux, Burton, les Dardenne, les Coen…

C/ « Toc 10 »

01. L'Avenir / Hansen-Løve
02. The Revenant / Iñárritu
03. The Neon demon / Refn  
04. Carol / Haynes 
05. Juste la bout du rouleau / Dolipran
06. Victoria / Triet
07. Snowden / Stone
08. Une vie / Brizé(e)
09. Midnight special / Nichols
10. Hateful 8 / Tarantulo

D/ « En ballotage » / films 50-50 (ni tellement bon, ni tellement mauvais ; ou bien l'inverse !-]

- Confiturama / Bonello
- Ma loutre / Dumont
- Elle / Verhoeven
- Julieta / Almodovar
- La Loi de la jongle / Peretjatko
- Manchester by the sea / Lonergan…

-----

Voilà, pour le moment, c'est à peu près ça !-]

Quoi qu'il en soit : bonne année 2017, pleine de bons films (si possible) à tous !-D

oups ! a dit…

C'est re-moi,

Il y a une ou deux coquilles (aïe) : si tu pouvais corriger, Buster

[dans la partie B/] : c'est Abbas F-A-H-D-E-L (et non « Fadhel »)

&

[dans la partie C/ « Toc 10 »]

05. Juste LE (et non « la ») bout du rouleau

-----

Par avance, merci !-]

Buster a dit…

Voilà c'est corrigé :-)

Sinon merci pour les listes, encore que... Julieta "ni tellement bon ni tellement mauvais"... hum... Enfin, bonne année quand même!

Tony Parker a dit…

Un 5 majeur comme au basket ?

Buster a dit…

Voilà.

Brundlefly a dit…

Hello Buster, meilleurs voeux pour la nouvelle année.

Je me permets d'ajouter aux autres mon top films 2016, sans ordre particulier :

Julieta : Pedro Almodovar
Un jour avec, un jour sans : Hong Sang-soo
Love & Friendship : Whit Stillman
Court (en instance) : Chaitanya Tamhane
Visite ou Mémoires et confessions : Manoel de Oliveira (1982)
Kaili Blues : Bi Gan
Bella e perduta : Pietro Marcello
Quand une femme monte l'escalier : Mikio Naruse (1960)
Manille, Dans les griffes du néon : Lino Brocka (1975)
Homeland (Irak année zéro) : Abbas Fahdel

et s'il y avait une catégorie animation, elle comprendrait
Hana et Alice mènent l'enquête : Shunji Iwai

Avec les compliments d'un fidèle lecteur

Buster a dit…

Merci Brundlefly, tous mes voeux à vous aussi

Sinon très beau top... Court (en instance), je l'ai raté, je le verrai quand il sortira en DVD.

Strum a dit…

Bonjour Buster,

Je tiens également Julieta comme le plus beau film de l'année, à moins que Manchester by the sea que je vois ce week-end ne lui ravisse ce titre. Un jour avec, un jour sans et Love & Friendship qui sont dans votre liste font également partie de mes favoris.

Bonne année 2017 !

Buster a dit…

Bonsoir Strum,

Ah ah... suspense

Bonne année à vous.

Anonyme a dit…

Le Top d'Olivier Père :

1 – The Assassin de Hou Hsiao-hsien
2 – La Mort de Louis XIV de Albert Serra
3 – Elle de Paul Verhoeven
4 – Julieta de Pedro Almodóvar
5 – Les Huit Salopards de Quentin Tarantino
6 – Visite ou Mémoires et confessions de Manoel de Oliveira
7 – Un jour avec, un jour sans de Hong Sang-soo
8 – The Strangers de Na Hong-jin
9 – Aquarius de Kleber Mendonça Filho
10 – Bella e perduta de Pietro Marcello

Vazquez a dit…

Hey Olivier : https://www.youtube.com/watch?v=G333Is7VPOg

Strum a dit…

Et bien, je crois que Manchester by the sea l'emporte sur le fil en doublant Julieta dans la dernière ligne droite. Un drame magnifiquement mis en scène dans la grande tradition du cinéma classique américain, malgré un quart de trop probablement (plus de détails chez moi si le coeur vous en dit).

Buster a dit…

OK, logique, quand on sort du film, encore tourneboulé... mais avec le recul?

Strum a dit…

Par définition, je ne sais pas ce qu'il adviendra avec le recul. :) Il s'agit dans les deux cas de l'histoire d'un personnage écrasé par un sentiment de culpabilité qui l'empêche de vivre. Almodovar aborde le sujet avec le foisonnement mélodramatique qu'on lui connait (Julieta est un mélodrame), Lonergan le fait avec une mise en scène rigoureuse et classique (Manchester est un drame), avec un traitement quasi-musical dans le rythme de certaines scènes.

Buster a dit…

J'entends bien, ce que je voulais dire c'est que Julieta est déjà dans la mémoire du spectateur là où Manchester bénéficie peut-être encore de l'émotion ressentie au moment de sa vision... mais ça n'a pas d'importance.

Strum a dit…

Oui, oui, bien sûr, j'avais bien compris. De toute façon, classer les films dans un ordre de préférence est une occupation aussi vaine que relative. L'essentiel est que j'ai beaucoup aimé les deux films.

Buster a dit…

Tiens au passage, aucun rapport, mais j'ai vu Premier contact... beaucoup de bruit (c'est le cas de le dire) pour pas grand-chose (voilà, c'est dit)

Strum a dit…

Effectivement, il y a de bonnes choses, mais aussi beaucoup de clichés et de facilités d'écriture et peu d'inventions.

Anonyme a dit…

Après Midnight Special, c'est au tour d'Arrival/Premier Contact... Ahh la SF... Denis Villeneuve essaie de reprendre le fil du récit de Rencontres du 3ème Type ; juste là où Steven Spielberg l'avait arrêté. Et pourquoi pas ?

On pouvait attendre beaucoup plus d'un tel sujet (la linguistique au coeur de la rencontre), mais c'est pas si mal. Quand je dis "tel sujet", je ne parle pas d'originalité ou d'ambition, ni même de délicatesse ou de beauté, mon cher Buster. Je pense à la tentative d'une SF humaniste, comme on dit ; tradition purement mais pas exclusivement hollywoodienne, depuis au moins The Man from Planet X (Egdar G. Ulmer, 1951). Déjà une rencontre improbable, déjà une tentative de communiquer qui tombe à l'eau.
Bref, un film presque passable, disons potable sans plus. Inférieur à Midnight Special.

S'il vous venait à l'idée de vouloir voir de quoi le Canadien est capable, je vous recommanderais Sicario (2015), son précédent long. C'est aussi lui qui va mettre en scène Blade Runner 2049.

Ludovic

Buster a dit…

Oui pourquoi pas, sur le papier c'est alléchant et j'aime beaucoup Amy Adams, mais à l'écran, passé le tout premier contact, ça part vite en eau de boudin (sinon Abbott est pas mal, mais Costello joue comme un pied, sept pieds même :-)

Strum a dit…

Je pense que Villeneuve fait dans Premier Contact l'inverse de ce que faisait Spielberg dans Rencontres du 3e type, y compris avec sa caméra. Dans Rencontres, Roy Neary attiré par les étoiles part avec les extra-terrestres (l'angle de caméra type du film c'est la contre-plongée). Dans Arrival, Villeneuve n'a au bout d'un moment cure de ses extraterrestres et se concentre sur le mystère de la maternité (les E.T. ne sont qu'un prétexte, "l'Arrival" est celui du bébé, et d'ailleurs le mouvement de caméra type du film c'est un pano vers le bas, une plongée : car Amy Adams reste sur Terre). On communique bien peu dans ce film consacrée à la communication et d'ailleurs le mystère du langage circulaire des E.T. est résolu hors champ. Premier Contact ressemble donc plus par ses thèmes à Gravity qu'aux Rencontres de Spielberg. De Villeneuve, il faut surtout voir Incendies, à mon avis.

Anonyme a dit…

Amy Adams, OK. Mais qu'est-ce qu'Abbott et Costello viennent faire là ? Je ne connais pas bien leurs films...
Ludovic

Buster a dit…

Tout à fait d'accord Strum, c'est justement pour ça que je n'aime pas beaucoup le film...

Ludovic, bah quoi, vous avez vraiment vu le film ou vous vous êtes endormi au bout de cinq minutes?

Anonyme a dit…

Je ne m'en souviens pas aussi bien que je le croyais. Je vais le revoir.
Ludovic

Buster a dit…

Lol

Sylvia Babillarde a dit…

Cher Buster,

Vous ne l’attendiez pas, la voici.

en majeur, en quatre mesures :
Stefan Zweig, Adieu l'Europe (Schrader)
Paterson (Jarmusch)
Carol (Haynes)
Julieta (Almodovar)

en mineur, cinq doubles-croches :
Un jour avec, un jour sans (Hong) - Everybody Wants Some!! (Linklater)
La Tour 2 contrôle infernale (Judor) - Deux Rémi, deux (Léon)
L'Ornithologue (Rodrigues) - Faux-Semblants (Cronenberg) (tricherie que vous m'accorderez, film redécouvert à la Cinémathèque française)
Love & friendship (Stillman) - Sausage Party (Vernon, Tiernan)
Creed, L’héritage de Rocky Balboa (Coogler) - The Assassin (Hou)

Avec le regret de ne toujours pas avoir vu Visite ou Mémoires et confessions de Manoel de Oliveira…

Sylvia

Buster a dit…

Merci ma chère Sylvia, pas vu le Judor ni le Coogler ni la partie de saucisses...
A part ça, sachant où vous êtes, j'espère que vous n'avez pas trop froid à vos petites ailes.
Je vous embrasse

§ a dit…

Aucune fausse note dans la liste de Sylvia.

Buster a dit…

Belle partition en effet, assez proche de la vôtre d'ailleurs mon cher §

mircea a dit…

top 2016 (alphabétique comme d'habitude)

- Bella e perduta de Pietro Marcello
- Je suis le peuple de Anna Roussillon (un peu long)
- Julieta de Pedro Almodóvar
- Le trésor de Corneliu porumboiu
- Paterson de Jim Jarmusch
- Toto et ses soeurs Alexander Nanau
- Un jour avec, un jour sans de Hong Sang-soo
- Visite ou Mémoires et confessions de Manoel de Oliveira

Buster a dit…

Merci Mircea.

Julieta (que tout le monde a cité, à une exception près), Un jour avec un jour sans et Paterson, ça doit être le tiercé gagnant.

D&D a dit…

Hmmm... J'ai encore aggravé mon retard... je ne vais pas tarder à finir mon TOP 2011 :-)

Totalement d'accord avec vous sur "L'Ornithologue", malheureusement (j'étais tellement
content d'y aller après ses deux précédents longs)...

(Voilà, je finis sur un note positive ! Bonne nuit Buster)

Melaine Meunier a dit…

J'arrive après la bataille, mais en tant que "topophile", je me permets quand même de partager le mien :

Top 10 :

1. C'est l'amour - Paul Vecchiali
2. Sully - Clint Eastwood
3. No Home Movie - Chantal Akerman
4. Le Fils de Joseph - Eugène Green
5. The Assassin - Hou Hsiao-Hsien
6. La Deuxième Nuit - Eric Pauwels
7. Paterson - Jim Jarmusch
8. Un jour avec, un jour sans - Hong Sang-Soo
9. In Jackson Heights - Frederic Wiseman
10. Mad Love in New York - Ben & Joshua Safdie (mais à revoir)

(+ mention pour Visite ou mémoires et confession d'Oliveira et The Sky Trembles and the Earth Is Afraid and the Two Eyes Are Not Brothers de Ben Rivers)

Mon flop :

1. Amis Publics - Edoudard Pluvieux
2. Deadpool - Tim Miller
3. Chocolat - Roschdy Zem
4. Dans le noir - David Sandberg
5. Danish Girl - Tom Hooper
6. A Second Chance - Susan Bier
7. Everybody wants some !! - Richard Linklater
8. Zootopie - Disney
9. Spotlight - Thomas McCarthy
10. Nos Souvenirs - Gus Van Sant

Buster a dit…

C'est marrant, j'ai quasiment vu aucun des flops (à part le Linklater que j'aime bien, surtout la dernière partie, et le Van Sant, raté mais que je ne déteste pas).

Edouard Pluvieux? C'est qui ce type?

Melaine Meunier a dit…

Probablement un technicien engagé par Kev Adams pour faire ce qu'il lui demandait sans rechigner en échange d'un gros chèque. Amis Publics est un "Kev Adams movie" (je ne l'ai pas vu en salles, heureusement).