mardi 5 juillet 2016

[...]




"Pense à moi", France Gall, 1963.

Bon, l'Euro ça devait pas se passer comme ça. Après sa victoire contre l'Irlande en 1/8e, la France aurait dû affronter (et battre) l'Angleterre en 1/4, puis affronter (et battre) l'Italie en 1/2, puis affronter (et battre) le Pays de Galles en finale. Autant dire que du côté des Bleus la dernière phase de l'Euro aurait dû ressembler au Tournoi des six nations (sans l'Ecosse). Las, c'était oublier l'Islande pour qui l'Angleterre c'est un peu le Brésil, enfin le Brésil d'avant 2014, expliquant que, transcendée (huh!) à l'idée de la rencontrer, elle ait réussi à la battre... c'était aussi oublier l'Allemagne pour qui rater des tirs au but n'est jamais irrémédiable, surtout face à l'Italie, pas très douée dans l'exercice (sauf en 2006 hélas), à l'image de Zaza, le tagada tsoin-tsoin du penalty... Cela dit, il reste encore la possibilité d'un beau France-Galles (même si la logique voudrait que ce soit l'Allemagne et le Portugal qui s'affrontent en finale, deux pays qui sont nuls au rugby).

6 commentaires:

France Gall a dit…

Si c'est Allemagne-Portugal j'ai choisi mon camp

https://www.youtube.com/watch?v=p9g4Md_huII

Buster a dit…

Jawohl (la période "barrette" de France Gall)

Buster a dit…

Qui a eu cette idée de fou
De toujours gagner au foot
C'est cette sacrée chère Allemagne
Sacrée chère Allemagne...

Linda de Suza a dit…

Pas d'accord

Anonyme a dit…

Ca devient n'importe quoi ce blog

Linda de Suza a dit…

Galles en finale ?... ahaha

Le Portugal va gagner l'Euro