mercredi 15 juin 2016

Wilson Pro Staff




Wimbledon, 2 juillet 2001, 1/8e de finale entre Pete Sampras et Roger Federer. Ce qui sera leur seule et unique confrontation. Et comme un passage de témoin entre deux des plus grands joueurs de tennis de l'histoire, peut-être même les deux plus grands. Federer, même pas 20 ans, futur n°1 mondial (de 2004 à 2007 puis en 2009, avec Nadal comme grand rival) et qui gagnera 7 titres à Wimbledon, bat Sampras, de 10 ans son aîné, ancien n°1 mondial (de 1993 à 1998, avec Agassi comme meilleur ennemi) et qui, lui, a déjà gagné 7 fois Wimbledon... il le bat en 5 sets très serrés: 7-6, 5-7, 6-4, 6-7, 7-5 (le match a duré plus de 3 heures et demi, et s'est joué sur quelques points). Ce qui m'avait frappé à l'époque, outre la qualité - exceptionnelle - de la rencontre, c'est que les deux joueurs utilisaient la même raquette (disons plutôt que Federer jouait avec la même raquette que celle de Sampras qui était son idole), une Wilson Pro Staff 6.0 85. C'était déjà la raquette d'Edberg, leur prédécesseur au sommet de la hiérarchie, au début des années 90, une raquette au tamis relativement petit: 85 square inches, soit 548 cm2. Aujourd'hui on tourne autour des 100 sq. inches (645 cm2). Bon évidemment, si on compare aux raquettes en bois des années 60 et surtout à la fameuse Wilson T2000 de Connors, au tamis tout rond, une sorte de banjo en alu, qui ne devait pas dépasser les 70 sq. inches (452 cm2!), peut-être même moins, 85 sq. inches c'était une bonne taille, mais au début des années 2000 ce n'était plus vraiment le cas, la moyenne c'était plutôt 93-95 sq. inches (600-613 cm2)... En fait 85 in2 c'était la taille des raquettes des années 80, telle la Dunlop Max 200g de McEnroe et Steffi Graf, qui fut aussi la première raquette en graphite... Surtout, et c'est là où je voulais en venir, la Wilson Pro Staff 6.0 85 c'est la raquette avec laquelle moi-même j'ai joué pendant de nombreuses années (dans une autre vie et à un niveau très modeste), partant du principe (j'étais jeune) que si j'utilisais la même raquette que celle des plus grands je deviendrais forcément meilleur. Bah non...

8 commentaires:

Buster a dit…

PS. La blague foot du jour.

L'Albanie battue par les Bleus dans les dernières minutes du match, c'est Macron qui s'est fait Niker.

Brigitte Trogneux a dit…

ha ha ha ha....

Commissaire Bourrel a dit…

C'est le fou le nombre de matchs qui se jouent dans les dernières minutes à l'Euro

Buster a dit…

C'est bien, on a juste à regarder les cinq dernières minutes, on gagne du temps :-)

commissaire Bourrel a dit…

Et ça continue :)

newstrum a dit…

Chouette texte. On se croirait presque dans La Vie mode d'emploi de Perec. Pour ma part, je jouais avec une Head graphite pro, la raquette la plus raide qui soit.
Strum

Buster a dit…

Ah oui, elle était rigide celle-là, la 600? (comme la Prestige d'Ivanisevic et de Safin)

newstrum a dit…

Le modèle d'avant la 600 d'Ivanisevic, un moyen tamis. Je l'ai toujours ; je regarderai.