jeudi 19 février 2015

Hands




"Hands of Bresson" par kogonada, à qui l'on doit aussi le superbe Ozu//Passageways.

"Pourquoi est-ce que chez Bresson, c’est les mains qui remplacent le visage? C’est que, il fait de la main un usage particulièrement pervers, Bresson. Ça n’est plus une main sensori-motrice; ça n’est plus une main motrice ni même préhensive. C’est une main qui touche. L’espace visuel est complètement déconnecté. Et ce qui établit, ce qui rétablit les connexions dans cet espace visuel, c’est la main en tant que main qui touche. Ou qui frôle. Ce n’est donc plus du tout une main sensori-motrice. C’est dès lors absolument fondamental, que les mains remplacent les visages du point de vue du gros plan." (Gilles Deleuze, 1984)

Aucun commentaire: