lundi 10 novembre 2014

[...]




A l'heure où certains rêvent de psychédélisme au cinéma, on plongera avec délice dans Rhapsode, le nouvel album (et premier LP) du bien nommé Forever Pavot, album sous influences, évoquant à la fois Ennio de Roubaix et François Morricone, Jean-Claude Magne et Michel Vannier, Broadlab et Stereocast, en même temps qu'il s'en dégage par sa capacité à réenchanter tout ça. Décidément une belle année pour la pop française, après Allombon de Dorian Pimpernel, la réédition de Fugu 1 et Ballroom de Tahiti 80... 

Bonus: His parents' jeep de Lawrence Arabia et Never work for free de Tennis, mes deux chouchous de 2012.

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Le Bester qui signe l'article sur le site de Born Bad Records, c'est vous Buster ?

Buster a dit…

Ha ha... Non.

Thierry Hazard a dit…

Faut arrêter le pavot Buster

Buster a dit…

Ah non, c'est trop bon.

Anonyme a dit…

Une belle découverte, merci !

son fan-club a dit…

Borges est de retour ! :-)))

Buster a dit…

Super! (il a choisi son jour, un 11 novembre!)

Stéphane Delorme a dit…

Merde, Borges est sorti du coma !

Buster a dit…

Je dirais plutôt revenu du cosmos... parti il y a 6 mois dans les étoiles avec Gravity, de retour aujourd'hui avec Interstellar :-)

Anonyme a dit…

Forever Pavot, Allah-Las... vous avez les mêmes goûts que les Inrocks

Buster a dit…

Je sais pas... je lis pas les Inrocks.

Lucie a dit…

Coucou Buster,

Je viens de voir Gone Girl, c'est très machiavélique mais j'ai bien aimé quand même. Vous deviez écrire sur le film, non ?

Griffe a dit…

Pour les Parisiens :

Trois rencontres aux 3 Luxembourg autour du film "La Vengeance d'une femme" en présence de la réalisatrice Rita Azevedo Gomes :

Le 19 novembre à 20h30 avec Pierre Léon, réalisateur et collaborateur de la revue Trafic ;

Le 21 novembre à 20h30 avec Miguel Armas, collaborateur de la revue Lumière ;

Le 24 novembre à 20h30 avec Fernando Ganzo, collaborateur de la revue So Film.

Buster a dit…

Merci Griffe pour l'info.

Buster a dit…

Lucie, je devais en effet écrire sur Gone girl, mais pas trouvé le temps, le film vaut beaucoup mieux que ce qu'en disent les Cahiers, même si j'ai de grosses réserves par rapport à la dernière partie...