samedi 23 août 2014

[...]




John Cunningham... qui c'est celui-là? aurait pu chanter Pierre Vassiliu. Bah oui quoi... qui connaît John Cunningham? Consultez le Dictionnaire du rock d'Assayas (Michka bien sûr), vous ne le trouverez pas. Allez sur Wikipédia, là vous en trouverez des John Cunningham - un amiral, un aviateur, un médecin, un acteur - mais pas celui dont je parle. Et pourtant... il suffit d'écouter Public information songNothing will change my mind, Taming the familyWhat about now?... sur Homeless house (un des plus beaux albums des années 90, à la tonalité drakienne - on pense aussi à Robert Wyatt, Elliott Smith, Mark Linkous...), ou encore Losing myself too (Happy-go-unlucky, 2002), une chanson qui évoque irrésistiblement Fugu (il l'a d'ailleurs reprise dernièrement lors de la Release Party de Fugu 1 avec Mehdi Zannad), pour se rendre compte à quel point cette indifférence à l'égard de John Cunningham (surtout hors de France) a quelque chose de scandaleux...



All my life de Bruce Baillie (1966). Musique: Ella Fitzgerald et Teddy Wilson & son orchestre... "Caspar, Californie, vieille palissade ornée de roses rouges". (vidéo déjà publiée sur le blog il y a 5 ou 6 ans mais l'image n'était pas d'aussi bonne qualité)

Question films, pas de grosse envie en ce moment, hormis The miracle of Morgan's Creek de Preston Sturges et, à un degré moindre, Shirley de Gustav Deutsch, surtout pour son dispositif... Sinon j'ai raté Sunhi qui chez moi n'est resté que 15 jours à l'affiche (sortir un Hong Sang-soo en juillet, quelle stupidité!). Ceylan, Assayas, Honoré, Jacquot... ça ne m'excite pas vraiment. Les Combattants, oui peut-être, quoique la bande-annonce n'est pas si... engageante, mais c'est sûrement mieux que Party girl dont la BA, elle, donne plutôt envie de fuir (outre la chanson de Chinawoman, le titre évoque-t-il Nicholas Ray? auquel cas je ne vois pas le rapport, s'il y a un traquenard, ça doit être celui du naturalisme... hé hé, je me delormise). Quant à Mange tes morts, mouais, la BA ne donne pas très faim non plus... Mais bon, je les verrai quand même ces films.

Bonus. Les nuages de Maloja d'Arnold Franck (1924) dont il est question dans le film d'Assayas.

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Faut aller voir "Les Combattants", c'est un très bon film.

Buster a dit…

Vous voulez dire que le Cailley est mieux que ce qu'en disent les Cahiers?

valzeur a dit…

Hello Buster,

Alors ces vacances ? Vous revenez bronzé, sauf la marque du string ?

De mon côté, pas bronzé et vu 4 films que vous allez devoir deviner :

- une plaisante surprise d'une jeune pousse encensée (presque) partout
- un drame radiophonique pâteux et plat sur la ménopause appliquée aux actrices
- un gloubiboulga synthétique qui fait le grand écart entre film muet et nouvelles technologies à gogo
- une vieillerie transgressive extrêmement agaçante (malgré un sujet osé)

Bon, vous allez tout trouver, j'en suis sûr (c'est que je vous aide aussi...)

mike a dit…

c'est pas mal, chinawoman non?

Buster a dit…

Salut valzeur, je crois avoir deviné les 1, 2 et 4 mais le 3 m'échappe (pour le moment)...

mike, oui c'est pas mal du tout Chinawoman, sa chanson est la seule chose agréable dans la bande-annonce de Party girl.

Buster a dit…

Ah... le gloubiboulga c'est Sils Maria?

valzeur a dit…

Hello Buster,

Râpé ! Le gloubiboulga, c'est Détective Dee II (Sils Maria, c'est le drame radiophonique…)

Buster a dit…

Ah zut, j'aurais dû rester sur ma première idée, mais ne sachant pas exactement de quoi parle Sils Maria (et encore moins Detective Dee II) c'était pas si facile...
Le 1 j'imagine que c'est le Cailley. Et le 4? le Preston Sturges?

Sinon, ça y est, j'ai établi mon agenda pour la semaine: ce soir les Combattants, demain Sils Maria, jeudi Winter sleep (faut que je pense à emporter ma thermos de café)...

Anonyme a dit…

Le café pour Winter Sleep, c'est pas suffisant :)

valzeur a dit…

Bravo, vous avez tout bon !

Grâce à vous, j'ai compris pourquoi le Sturges m'agaçait autant ; c'est le film préféré de Whit Stilman, tout s'explique (les chats ne font pas des chiens)...

Buster a dit…

Oh l'autre...

The miracle of Morgan's Creek, je le vois normalement ce week-end. Là, je file voir les Combattants (j'ai mis mon beau treillis).

Anonyme a dit…

Alors ces Combattants ?

Buster a dit…

Mouais... sympa mais sans plus.

(note à venir, peut-être ce soir, à mon retour de Sils Maria)

valzeur a dit…

Hello Buster,

Quel chieur vous faîtes, Buster ! On dirait moi !

Vous devriez reconsidérer à la hausse le Cailley après vous être infusé Sils Maria (normalement…)

Buster a dit…

Ah non, en ce domaine, vous êtes inégalable, mais je veux bien croire qu’à la fin de la semaine (une fois vu Sils Maria, Winter sleep et, qui sait, Party girl), la cote du Cailley remonte un peu. Là, je file voir Sils Maria (j’ai mis ma tenue de rando).

valzeur a dit…

Alors, Buster, c'est l'extase dans le sils, Slip Maria ?

Buster a dit…

Hé hé... j'ai bien aimé Kristen Stewart, les montagnes suisses et le motif du serpent. Mais le côté cultureux, le métacinéma, l'éternel retour (Sils Maria oblige), l'aspect Bergman light, ouh là là... Et le rire de Binoche sonne toujours aussi faux.

Demain Winter Slip!