jeudi 5 juin 2014

The High Llamas


Sean O'Hagan (le "grand lama")


Quand on parle des High Llamas, il est impossible de ne pas évoquer Brian Wilson et les Beach Boys, inépuisable source d'inspiration pour Sean O'Hagan. Mais ce n'est pas la seule, il y a aussi Steely Dan, Burt Bacharach, l'easy listening, la musique brésilienne (tropicalia), Bach, Debussy, Ravel...

Best of The High Llamas: (par ordre alphabétique)

- Apricots, Santa Barbara
- Bach Ze, Snowbug
- Berry Adams, Talahomi way
- Checking in, checking out, Gideon gaye
- C'mon let's go, High Llamas (Sean O'Hagan)
- Cropduster, Retrospective rarities & instrumentals
- The Dutchman, Gideon gaye
- Fly baby, fly, Talahomi way
- Frankly, Mr Shankly, The Smiths is dead (Various artists)
- Get into the Galley shop, Buzzle bee
- Glide time, Cold and bouncy

- The goat (instrumental) / The goat looks on / The goat strings (trois variations sur Let's go away for awhile des Beach Boys - "The goat" c'est bien sûr un clin d'œil à la pochette de Pet sounds), Gideon gaye
- Hoops hooley, Snowbug
- Ill-fitting suits, Hawaii
- Instrumental suits, Hawaii
- Leaf and lime, Beet maize & corn
- Literature is fluff, Hawaii
- Nomads, Hawaii
- The old spring town, Can cladders
- Put yourself downSanta Barbara
- Rollin', Can cladders
- Sparkle up, Hawaii
- The sun beats down, Cold and bouncy

- Talahomi way, Talahomi way
- Theatreland, Hawaii
- Two green chairs, The men from O.R.G.A.N. (Various artists)
- Up in the hills, Gideon gaye
- The Walworth river, Beet maize & corn
- Winter's day, Can cladders




"Homespin rerun" (remix Cornelius), Lollo Rosso, The High Llamas, 1998.

Hawaii: l'album le plus "beachboysien" des High Llamas, on peut même dire pet smilien (c'est le banjo de Cabin essence qu'on y entend), où l'obsession de Sean O'Hagan pour les motifs de Brian Wilson crée une sorte de ruban mélodique absolument fascinant (les 20 premières minutes de l'album sont prodigieuses).

5 commentaires:

Anonyme a dit…

oh oh thanks, i love the high llamas

David Thiery a dit…

Un seul commentaire pour les High Llamas, c'est un peu triste. Ils ont pourtant une discographie d'une excellence constante,mais ce passage sous silence reflète celui de la presse. Peut-être parce qu'il est justement difficile de renouveler dans leur cas les compliments qu'ils méritent. Malgré des variations d'habillage, plus ou moins électronique, leurs albums se ressemblent tous, ce qui au vu de leur qualité est loin d'être un défaut. C'est le seul groupe qui m'a fait verser une larme en découvrant la beauté d' un de leurs albums, en l'occurrence Can Cladders. J'ai noté que Sean O'Hagan avait composé en compagnie de Tim Gane de Stereolab la bande originale de La Ritournelle de Fitoussi. J'avais déjà apprécié celle de La Vie d'artiste croyant à l'époque qu'il s'agissait du Fitoussi de La Lettre du cinéma. Je n'ai jamais vu ce film, est-ce que vous avez vu La Ritournelle ? Je serais tenté d'y aller pour découvrir cette B.O mais l'affiche ne m'inspire guère confiance.

Buster a dit…

Merci David. La note n'a pas suscité beaucoup de commentaires en effet. Moi aussi j'aime beaucoup Can cladders. Je n'ai retenu que trois morceaux de l'album mais j'aurais pu en ajouter d'autres comme Bacaroo, Clarion union hall ou encore Dorothy Ashby...
Sinon le Fitoussi de la Ritournelle n'a évidemment rien à voir avec celui de Je ne suis pas morte. En fait je ne connais aucun des films de Marc Fitoussi et pas davantage leurs bandes originales...

David Thiery a dit…

La B.O de La Vie D'artiste, vaut l'écoute. C'est un double cd dominé par les beaux arrangements de Sean O' Hagan, avec quelques rares excursions Krautrock. On y retrouve aussi des sonorités proches du Chemical Chords de Stereolab, où Fitoussi est d'ailleurs remercié pour le prêt d'une guitare. Une bande originale qui ne vaut pas tout à fait un album des deux artistes dont il est la création mais que je recommanderai néanmoins, et je recommanderai encore plus Turn On, leur précédente collaboration. Je pense aller voir ce qu'il en est des films de Fitoussi, le marché du disque se portant suffisamment mal pour qu'il y ait peu d'espoir de voir sortir un jour leurs bandes sonores dans le commerce.

Buster a dit…

La BO de la Vie d'artiste on peut l'écouter . Il y a de belles choses en effet.