mercredi 14 décembre 2011

[...]











On évoque l'artiste dissident chinois Ai Weiwei mais c'est certainement Steve Jobs que le Time Magazine va élire (à titre posthume) "personnalité de l'année 2011". Reste que pour moi, l'homme de l'année c'est sans conteste Mohamed Bouazizi, figure emblématique du Printemps arabe. [ajout du 15-12-11: bon finalement, ils ne sont pas si crétins que ça à Time Magazine, ils ont choisi "le manifestant" comme personne de l'année]

Et en France? Bah, DSK... pour l'ensemble de son œuvre. Au moins il n'aura pas tout perdu.

Reçu de CB (?) le Top 15 des Cahiers du cinéma pour 2011:

1. L'Etrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira, 64 points
2. Habemus papam de Nanni Moretti, 63
3. The tree of life de Terrence Malick, 51
4. Melancholia de Lars von Trier, 41
5. Essential killing de Jerzy Skolimowski, 40
6. Hors Satan de Bruno Dumont, 36
7. Super 8 de J.J. Abrams, 35
8. L'Apollonide de Bertrand Bonello, 24
9. La guerre est déclarée de Valérie Donzelli, 21
9. Hahaha de Hong Sang-soo, 21

11. Black swan de Darren Aronofsky, 20
11. La Dernière piste de Kelly Reichardt, 20
13. Un été brûlant de Philippe Garrel, 19
14. A dangerous method de David Cronenberg, 18
15. La BM du Seigneur de Jean-Charles Hue, 16

23 commentaires:

Anonyme a dit…

Mais ce n'est pas le meme classement que celui
des Cdc!

Buster a dit…

Ah bon? Zut alors, je vais vérifier...

Anonyme a dit…

Chaque année c'est la même chose : le top 10 des Cahiers ne correspond pas à la somme des classements particuliers. Que diable, la spécialité des Cahiers c'est le cinéma et non les mathématiques ! Il faut donc refaire les calculs, ajouter les points pour reconstituer le "vrai" classement général.

Buster a dit…

J'ai la réponse. Le classement des Cahiers a été établi en fonction du nombre de voix recueillies par chaque film. C'est pour cela que Habemus papam arrive en tête (9 voix) Alors que là, c'est un classement aux points qui tient compte du classement de chaque rédacteur, ce qui est plus juste (maintenant je ne sais pas si les calculs sont bons!).

Anonyme a dit…

C'est un complot anti-Oliveira. Rétablissons la vérité ! ;-)

Buster a dit…

Reçu de CB:

Pour une fois que tous les rédacteurs ont joué le jeu en classant les films de 1 à 10 (pas de liste par ordre alphabétique, ni d’ajouts), l’occasion était belle d’établir un classement général par points. C’est beaucoup plus juste en effet, dans un classement par voix un film cité 4 fois 10e est mieux classé qu’un film cité 3 fois à la première place. En mettant 10 pts au 1er film de chaque liste et en descendant ainsi jusqu’au 10e (1pt), on obtient un classement légèrement différent. Surtout L’Etrange Affaire Angélica coiffe Habemus Papam sur le poteau pour… 1 pt !

Pour mémoire le classement officiel des Cahiers :
9 voix : Habemus Papam
8 voix : L’Etrange Affaire Angélica et The Tree of Life
6 voix : Hors Satan et Essential Killing
5 voix : Melancholia et Un été brûlant
4 voix : Super 8, L’Apollonide et La Dernière Piste

Lait caillé a dit…

C'est qui CB ? Cyril Béghin ?

Buster a dit…

Hé hé... Béghin? Non c'est pas son genre.

(en plus, il préfère le Moretti à l'Oliveira)

§ a dit…

Le scandale, c'est l'absence du Gus Van Sant !

Buster a dit…

C'est vrai mais je ne suis pas surpris.

(en tous les cas, Restless moi je le mets dans mon Top 10)

pas vus - pas prix :-] a dit…

Dans le classement par points, on trouve La Guerre est déclarée de Donzelli, 9è (ex-aequo avec HSS) ?!!

Euh, le classement officiel est moins... aberrant !?!-D

Allez ! ma mienne, de liste de fin d'année 2011 :

01. O somma luce, de Jean-Marie Straub
02. Hong Sang-Soo [plutôt pour Oki's movie] 03. --- (*)

04. Essential killing, de Jerzy Skolimowski
05. L'Etrange affaire Angélica, de Manoel de Oliveira
06. Somewhere, de Sofia Coppola
07. Restless, de Gus van Sant
08. Hors Satan, de Bruno Dumont
09. Meek's cutoff, de Kelly Reichardt
10. How do you know / Comment savoir ?, de James L. Brooks

11. The Beaver / Le Complexe du castor, de Jodie Foster
12. L'Apollonide, de Bertrand Bonello
13. Je voudrais seulement que vous m'aimiez, de Rainer Werner Fassbinder
14. La Piel que habito, de Pedro Almodovar
15. My little princess, d'Eva Ionesco

(*) Pas vus :

- A dangerous method, de David Cronenberg
- L'Autobiographie de Nicolae Ceausescu, d'Andrej Ujica
- La BM du seigneur, de Jean-Charles Hue
- Les Neiges du Kilimandjaro, de Robert Guédiguian
- Drive, de Nicolas Winging-Refn...

Buster a dit…

Le 11 et le 15 :-D
Sinon je vois que tu n'as pas mis le canasson piémontais. Pas vu ou pas trop aimé?

tarr - tarin :-] a dit…

[Dans mon précédent comm, il y a une coquille sur le nom du réalisateur de Drive : c'est Winding Refn, bien sûr.]

- Euh, le Cheval de Turin, non... Comment dire ? Voilà : je ne cours pas après !-DDD

Au "nez", je ne le sens pas trop (pas vraiment de bons échos auprès de moi). Je verrais ça, à l'occasion...

A priori, mon Top 10 ne devrait pas trop bouger. Pour les cinq suivants, c'est moins sûr !-D

Dis-moi, pourrais-tu être un peu plus explicite (sans forcément écrire une thèse, non plus :-) à propos de "15 :-D" ?-D

Buster a dit…

Oui, non rien, nulle moquerie de ma part, c'est pas mon genre :-) d'autant que je n'ai pas vu les films, je trouvais seulement marrant que tu les cites, non pas que tu sois le seul à les avoir appréciés mais parce que tu seras un des rares, à mon avis, à les avoir suffisamment aimés pour les retenir dans sa liste de fin d'année.

still - genre ?-] a dit…

Bon, dans un mois, la Little Princess, je suis sûr qu'elle disparaîtra de ma sélection (rien d'impérissable, mais assez "touchant" et "dérangeant") ; sans doute... détrônée :-] par Ujica, voire le Guédiguian (ou Hue !-], que je compte rattraper prochainement.

The Beaver a été injustement éreinté par l'ensemble de la critique distinguée. J'en connais qui, heureusement, l'ont apprécié : JFR, "Lord" (F. Bonnaud aussi, je crois...). Pas complètement convaincant, mais une réflexion riche entre la marge et le centre, et aussi sur la famille "moyenne" américaine, le bien-pensant et le mauvais goût.

Mais, regarde, tu le fais aussi, avec les films de James Brooks, Gus van Sant, Pierre Léon - du reste, ces trois-là me vont très bien, hein ! Mais aussi... avec Moneybase(ball), ahum ?!?-DDD Bon, là, ça coince, car je l'ai vu, pour le coup ! "*", pas inintéressant toutefois...

(euh, c'est dans ton Top... "15 :-D"

Buster a dit…

Très difficile de se limiter à 10, c’est pour ça que j’allonge la liste, et puis à partir du 10e c’est plus arbitraire,j’aurais pu citer le Téchiné, le Donzelli, le Spielberg, le Skolimowski... ça dépend un peu de l’humeur du moment.
Moneyball je l’ai découvert il n’y a pas très longtemps; c’est classique mais j’aime bien la ligne du film, son côté technique, à tous points de vue (baseball/récit), ça pourrait être une vraie série (écrite par Sorkin) qui couvrirait une saison entière de baseball... je reviendrai peut-être dessus.

SR a dit…

The Beaver, ah un pote... Un des trucs les plus forts que j'ai vus cette année. Littéralement hallucinant (avec zéro effets spéciaux).

Buster a dit…

Ah oui? A voir donc, et à part le castor, d'autres choses à retenir cette année?

SR a dit…

Hum, le temps de me rassembler (et puis l'année n'est pas terminée) et je vous en fait part.

- à noter par avance qu'à deux trois exceptions près je n'ai rien vu de ce qui figure dans votre (vos) liste (s)...

Buster a dit…

Z’êtes si éparpillée que ça? :-) OK j’attends

(sinon je me doute qu’il n’y aura pas grand-chose en commun avec ma (nos) liste (s), c’est ça qui m’intéresse).

SR a dit…

Que ça, oui – d'ailleurs je ferais bien de commencer par remettre la main sur mon orthographe. :(

pôle - potes :-] a dit…

Oh, cool ! je suis pote avec SR... maintenant !-D

Bon, si j'avais fait un Top 10, je l'aurais mis en 10è position ; et j'aurais sucré le "Oliveira" !

Pour moi, dans ces listes, il faut mettre un peu des deux : les auteurs "reconnus" et les films moins "évidents", mais qui valent le détour...

Joyeux Noël à tous !

Buster a dit…

Hum... Pol Pot souhaitant un joyeux Noël, je me méfie, mais bon, pourquoi pas...

Bonnes fêtes à toi aussi khmère Noël!