dimanche 11 décembre 2011

103










Manoel de Oliveira, 103 ans aujourd'hui, vient de tourner Gebo et l'ombre d'après Raul Brandão, avec (sur la photo) Jeanne Moreau, Michael Lonsdale, Luis Miguel Cintra et Claudia Cardinale, et prépare déjà son prochain film, l'Eglise du diable, trois histoires courtes inspirées de l'écrivain brésilien Machado de Assis.

En prime: Famalicão, un documentaire d'Oliveira, datant de 1940, dont l'intérêt réside surtout dans le fait qu'on y parle pour la première fois de Camilo Castelo Branco (l'auteur de Mystères de Lisbonne) "qui reviendra à trois reprises par la suite dans l'œuvre du cinéaste (Amour de perdition, Francisca et le Jour du désespoir). On évoque la maison de São Miguel de Ceide où il vécut et son suicide. La même chaise à bascule, à cinquante ans de distance, est liée à la mort tragique de l'artiste mais dans un mouvement inverse. L'immobilité signifie ici la mort. Le mouvement le fera revivre dans le Jour du désespoir..." (Jacques Parsi)

4 commentaires:

DnD a dit…

Ah, je regarderai bien volontiers ce "Famalicão", merci pour ce lien. D'ailleurs, pour célébrer l'anniversaire, ça me donne l'idée de regarder un film de lui, et ça me fera le plus grand bien.
(Histoire de me remettre de "Shame" dont je sors...)

Buster a dit…

Hé hé... c'est marrant moi je viens de revoir la Lettre.

DnD a dit…

"La Lettre" est un de ceux pour lesquels j'ai le plus d'affection, mais cela fait longtemps déjà. Je me le suis offert cette année en DVD mais j'hésite encore à le regarder dans ce format. Vous trouvez que ça va ? (supposant que vous ne l'avez pas revu en salle).

Buster a dit…

Je l’ai vu en DVD sur ma télé, l’écran est grand, c’est moins bien qu’en salle évidemment mais ça passe, le film est une pure merveille.