mardi 19 octobre 2010

[...]

J'irai pas à la manif aujourd’hui, y’a pas de train et j’ai plus d’essence, ce qui en fait m’arrange bien puisque que je voulais pas y aller... Toutefois, par solidarité, j’ai décidé d’entamer une grève du blog, ce qui tombe bien aussi dans la mesure où en ce moment j’ai pas grand-chose à dire.

(OK, c’est pas drôle, les retraites c’est un sujet sérieux, mais j’y peux rien, c’est plus fort que moi...)

Sinon, pour faire plaisir à Marie, Bijou, Pupuce, Max, Patoche, Kiki, Suzon et... Vladimir, quelques vues (nouvelles) de New York, sur "Plastic people" de Four Tet:



Mon journal de voyage [New York]. Musique: Four Tet.

21 commentaires:

Anonyme a dit…

grève totale ou service minimum?

Anonyme a dit…

Buster, on ne plaisante pas avec les retraites !

Buster a dit…

Anonyme 1,
J'attends le mot d'ordre de SUD-Blog!

Anonyme 2 (ou 1 bis?),
Hé hé, ça me fait penser à la réplique de Dalban dans Mon oncle Benjamin: "la virginité des filles n'est pas un sujet de plaisanterie!"
... mais la réforme des retraites si, quand on voit la tournure que ça prend, à droite comme à gauche, le "grand-n'importe-quoi" habituel...

Vincent a dit…

Héhéhé, la grève du blog, j'y ai pensé aussi, mais s'il n'y a pas blocage, ça ne va pas se voir...

Buster a dit…

Ah oui, c'est vrai...

vladimir a dit…

Dis-moi, je t'ai connu plus véhément dans le passé vis-à-vis des grèves. Converti ou désabusé?

Merci pour le clip, il est aussi bien que le premier. Un troisième?

Buster a dit…

Ni converti ni désabusé. Disons que:

1) je comprends le désarroi de ceux qui manifestent (enfin, certains) face à ce qu’ils éprouvent comme une profonde injustice, mais moins vis-à-vis de la réforme des retraites à laquelle la France ne peut échapper (il faut certes l'améliorer mais je ne crois pas à la "grande négociation", l'esprit de solidarité n'est pas le fort de notre société, chacun cherchant à défendre ses intérêts...), faute de l’avoir faite sous Mitterrand ou Chirac, et parce qu’aujourd’hui elle n’a pas/plus les moyens de faire autrement que le reste de l’Europe (il n’y a que Mélanchon pour croire encore à la France de 1789!), donc moins vis-à-vis de cette réforme que d’un monde toujours aussi cynique et toujours aussi aliéné à l’économie virtuelle (la crise des subprimes n’a visiblement rien changé...)

2) je ne supporte pas la démagogie de certains politiques, déteste toujours autant les grèves à la SNCF et les organisations syndicales comme la CGT qui, clientélisme oblige, poussent à la radicalisation, quitte à paralyser un pays (Foulard, le type de chez Total, avec un nom pareil on aurait presque envie de... l’étrangler, hé hé)

A part ça, tout va bien.

Pierre Robes a dit…

C'est quand même pas compliqué de retirer une réforme que 80% des Français rejettent! La retraite à 60 ans et à taux plein c'est parfaitement possible, il suffit de prendre l'argent où il se trouve!
Il faut durcir encore plus le mouvement pour faire plier ce gouvernement à la solde des capitalistes!

Buster a dit…

Ben voyons... Mais vous n’avez pas tort, c’est possible en effet, si on entre dans votre logique, celle des enragés ou des doux utopistes, c’est-à-dire si on change carrément de société... pour un système collectiviste où les retraites seront ridicules mais au moins les mêmes pour tout le monde, ce qui suppose qu’on mette tout à plat et qu’on supprime par exemple les régimes spéciaux...
Soyons sérieux deux minutes. Qu’on fustige un gouvernement incapable comme toujours d’expliquer ses réformes, OK, qu’on manifeste son opposition à Sarkozy et à tout ce qu’il réprésente, à travers cette réforme des retraites, OK, mais après... Les retraites c’est comme l’éducation nationale, il n’y aura jamais d’accord possible, c’est du mammouth et du plus lourd, pas question de toucher à ce qu’on estime être un droit, la solidarité mon oeil, il n’y a pas moins altruiste que le Français, toute classe confondue, et c’est là-dessus que jouent les syndicats... tout le monde veut faire reconnaître un certain degré de pénibilité à son travail, mais si on accepte de reconsidérer le texte en fonction de chaque profession (ou des conditions dans lesquelles on l'a exercée), on n’en sort plus, ce n’est plus une loi, une loi c’est général, elle doit s’appliquer à tout le monde, du moins au plus grand nombre, l’augmentation de la durée de cotisation et de l’âge de départ à la retraite, elle est fixée comme repère, bien sûr qu’elle ne s’appliquera pas à tous (c’est comme la loi sur les 35 heures, tout le monde ne fait pas 35 heures...), en fait seuls les ouvriers, qui travaillent en usine ou dans le bâtiment, mériteraient un régime à part qui leur garantisse une meilleure retraite... Pour le reste c’est individuel, c’est à prendre en compte en fonction de l’histoire de chacun, au moment de la retraite (le mieux serait quand même d’améliorer les conditions de travail plutôt que de faire partir les gens en retraite avant l’heure parce qu’ils auront été usés prématurément...), etc etc.

Pierre Robes a dit…

Pffff, discours déjà entendu!

Buster a dit…

Sûrement, mais le vôtre aussi, et pas qu'une fois.

vladimir a dit…

Aïe, je n’aurais pas dû te relancer sur le sujet, tu m’as l’air tout vénère.

Buster a dit…

Y’a de quoi, je n’ai même plus d’essence dans mon briquet!

vladimir a dit…

Je croyais que tu ne fumais pas.

Buster a dit…

Je ne fume pas, mais j'aime bien offrir du feu aux femmes qui me le demandent.

Pierre Robes a dit…

Quant à la répression policière contre les jeunes et les grévistes de Total, vous trouvez ça normal, vous?

Vincent a dit…

C'est étrange, mais il n'y a guère que 20 ans, dans le monde si lointain où j'ai grandit, la retraite à 60 ans à taux plein était une réalité sans résulter de la vision d'enragés ou de doux utopistes. Et la société n'était pas radicalement différente. Enfin il me semble...
Mais ça s'éloigne, étrange sentiment assez fordien de la dissolution d'un monde qui s'est précipitée depuis une dizaine d'années. Sentiment qui me fait mieux comprendre le geste de John Wayne foutant le feu à sa ferme. Chez moi aussi, ça passe pas.

Buster a dit…

Je vous comprends parfaitement Vincent, chez moi aussi il y a quelque chose qui passe mal, c’est pourquoi j’ai une réelle tendresse pour tous ces gens qui manifestent (au-delà de la question des retraites) leur refus d’un monde devenu plus impitoyable que jamais. Mais je ne suis pas dans la nostalgie, je ne crois pas qu’on puisse revenir à ce monde ancien, déjà archaïque, qui existait il y a seulement 30 ou 40 ans, je suis plutôt dans la mélancolie de quelque chose qui ne reviendra plus.
Pour autant il y a une chose qui passe encore plus mal chez moi, c’est le mépris de l’autre. Certes John Wayne foutait le feu à sa ferme, mais lui au moins il ne lui serait jamais venu à l’idée de détruire la récolte de ses voisins...

Sébastien a dit…

là:

http://cinema.blog.lemonde.fr/2010/10/21/abel-ferrara-je-suis-pour-la-greve/#xtor=RSS-32280322

Buster a dit…

C'est quoi cette guimauve? On se croirait chez les Bisounours...

Sébastien a dit…

:-D