jeudi 5 août 2010

Torontomachie

Je ne suis pas vraiment antimondialiste ni même alter (la question de la mondialisation est trop complexe pour avoir une position si tranchée), mais on peut quand même s'interroger sur l'utilité des sommets du G20 quand on voit le surcoût que de tels sommets engendrent, la dérive sécuritaire qu'ils entraînent et le peu de décisions qui y sont prises, faute d'accords entre les membres, chacun défendant ses intérêts. Dernier en date: Toronto. Un milliard d'euros dépensé. Mille arrestations pour la plupart arbitraires (mais pas au point de parler de "Torontanamo", faut pas exagérer non plus). Et toujours rien quant à la régulation du secteur financier. Ci-dessous le clip de Broken Social Scene (encore?, eh oui...), réponse à sa façon du groupe canadien au sommet du G20 qui s'est donc tenu chez lui en juin 2010: "Meet me in Toronto".




Broken Social Scene, "Meet me in the basement". [via Arts & Crafts]

Aucun commentaire: