lundi 2 août 2010

[...]

Quelques notes rapides:

1) Vu les Abysses de Nico Papatakis, inspiré de l'histoire des sœurs Papin, une histoire dont s'était déjà inspiré Jean Genet pour sa pièce Les Bonnes (c'est d'ailleurs cette pièce que Papatakis, grand ami de Genet, voulait adapter au départ). Ah mes amis, quel film! Les rapports maîtres/domestiques, l'humiliation et la révolte, la guerre d'Algérie, oui, peut-être, mais la force du film n'est pas là. Jamais jusqu'à présent je n'avais vu un film comme celui-là rendre compte avec une telle puissance, une telle justesse, de ce qu'est la folie à deux. Bug de Friedkin, c'est pas mal, c'est même très bien, mais ça frise souvent le Grand Guignol. Alors que là, tout est incroyablement juste dans la montée de cette crise paranoïaque qui conduit au massacre. Ce qui est très fort de la part de Papatakis, c'est qu'il arrive à faire un film extrêmement précis sur la folie des deux personnages (extraordinaires sœurs Bergé, à la fois gracieuses et monstrueuses) sans tomber dans le réalisme clinique. La dimension tragique du récit (remarquable scénario du dramaturge Jean Vauthier) est maintenue constamment au premier plan, la tension ne se relâche quasiment pas du début à la fin, de sorte que le crime (résumé en quelques plans) apparaît comme une conclusion logique. Quel film, vraiment!

2) C'est dans la Vie de famille de Doillon que Sami Frey dit qu'il n'aime pas la mer à cause de son côté obligatoire. Eh bien, le numéro spécial "Sexe" des Inrocks, reconduit invariablement tous les ans à la même période, c'est exactement ça: il y a là un côté obligatoire - l'été, le sexe - qui rend l'entreprise de plus en plus vaine, à l'image de la séance photos du couple Bourgoin/Sagat.

3) Bon bah ça y est, il l’a trouvée Laurent Blanc son équipe de France pour affronter la Norvège et surtout préparer les éliminatoires de l'Euro 2012:
Gardien: Barras - Défenseurs: Darien, Gomis, Tamgho, Bascou - Milieux: Diniz, Tahri (cap), Mekhissi - Attaquants: Lavillenie, Lemaître, Mbandjock.
Remplaçants: Compaoré (ou Dossevi), Smaïl, Kechi, Sdiri, Kowal.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Sympa la réussite de l’équipe de France d’athlétisme, mais ce n’était que des championnats d’Europe d’un niveau relativement moyen. Les championnats du monde dans un an seront beaucoup plus significatifs. Si on regarde les chronos, Lemaître n’est même pas sûr d’aller jusqu’en finale.

Buster a dit…

C’est sûr, mais ce qui fait plaisir dans cette équipe c’est qu’il y a de l’ambition et du tempérament, autant de traits qui ont souvent fait défaut dans le passé (pour ce qui est de la solidarité et de l’honneur du maillot, je laisse ça aux commentateurs neuneus de la télé).
Si on prend justement un type comme Lemaître, c’est vrai qu’il ne fait pas le poids face à Bolt, mais Bolt est à part, c’est avec les autres qu’il faut le comparer et là on peut légitimement fonder des espoirs. D’abord parce qu’il a la niaque - j’adore ces athlètes capables de se dépouiller pour arracher in extremis la victoire. Et puis parce que celui qui est devenu "le premier blanc à courir le 100m en moins de 10 secondes" (je dis ça rien que pour emmerder les bien-pensants qui s’indignent qu’on mette ainsi en avant la couleur de la peau, alors qu’il n’y a là aucune connotation raciste, c’est juste la célébration d’un événement, mineur je l’accorde mais bien réel), bref parce que ce "petit-blanc-là" a encore une sacrée marge de progression.
En fait ce qui est important dans ce chrono de 9"98 ce n’est pas que ce soit un blanc qui l’ait réalisé mais un gamin de 20 ans. Et des athlètes de 20 ans qui ont couru le 100m en moins de 10", il n’y en a pas des masses, quelque soit la couleur de peau. Il doit bien y avoir quelques Américains précoces, mais qui n’ont pas confirmé par la suite, quelques Nigériens aussi, mais si on s’attarde sur les stars d’aujourd’hui, à part Bolt qui de toute façon n’avait pas couru le moindre 100m à 20 ans, les seuls qui aient couru plus vite que Lemaître au même âge ce sont (bon là, je ne fais que répéter ce que me souffle mon pote B. grand spécialiste de l’athlé) l'Anglais Lewis-Francis, mais que Lemaître a battu à Barcelone, et le nouveau petit prodige jamaïcain Yohan Blake. Donc...

JGA a dit…

Et sinon, c'est aussi nul qu'on le dit "Inception" ?

Buster a dit…

J'en sais rien, je l'ai pas vu...