mercredi 19 août 2009

Super Bolt

Vu Usain Bolt survoler (devant Tyson Gay et Asafa Powell, excusez du peu) la finale du 100m aux Championnats du monde de Berlin. Même sensation qu’il y a un an, aux Jeux Olympiques de Pékin, même si visuellement l’impact avait été plus fort, à cause sans doute de l’effet de surprise et de la facilité dérisoire avec laquelle Bolt avait triomphé en battant le record du monde. Mais là, waouh... courir comme il l’a fait le 100m en 9"58, soit onze centièmes de mieux qu’à Pékin, et même si cette fois il n’a pas coupé son effort avant la fin, c’est absolument incroyable. Les superlatifs d’ailleurs ne manquent pas à propos du Jamaïcain: foudroyant, phénoménal, monstrueux, extraterrestre... j’en passe et des meilleurs. Ce qui est marrant c’est qu’on sent bien, derrière cette surenchère laudative (et je ne parle pas du blabla sur la "révolution joyeuse" que Bolt aurait introduit dans le monde guerrier du sprint), une façon pour les journalistes de conjurer leur incrédulité et balayer ainsi de leur esprit le moindre doute quant à la régularité de l’exploit. Mieux, pour justifier la supériorité de Bolt, ils ne cessent de rapporter les propos "scientifiques" d’entraîneurs renommés qui vantent la transformation musculaire mais "harmonieuse" du champion (sauf que si je me souviens bien, Marion Jones, en son temps, s’était elle aussi transformée de façon harmonieuse), sa technique de course, quasi parfaite, et des aptitudes naturelles hors du commun (en gros, un géant avec la "biomécanique" d’un sprinter de poche). OK, mais cela suffit-il à expliquer les temps canons, presque irréels, qu’il réalise? (il devrait "normalement" descendre sous les 9"50 au 100m et les 19" au 200m!) Je ne dis pas que Bolt est dopé - si c'était vrai j'en serais le premier attristé - mais que le discours des spécialistes actuellement ne me satisfait pas, que ça ne me permet pas de comprendre une telle progression, surtout en si peu de temps. Faute de réponse, Bolt reste pour moi (et pour le moment) la plus belle énigme de l’histoire du sprint...

2 commentaires:

'33 a dit…

tiens donc. je suis juste en train d'écrire un petit texte sur bolt, que je suis sur le point d'avoir fini.

Buster a dit…

C'est une petite pause avant de revenir sur Tarantino.