samedi 13 juin 2009

Bresson, la nuit

Pour ceux qui ne connaissent pas le film, le voici en huit parties, comme autant de fragments sur la grâce:

Paris by night.





(1) (2) (3) (4)





(5) (6) (7) (8)

Quatre nuits d'un rêveur de Robert Bresson (1971). [via ensouvenir]

2 commentaires:

Joachim a dit…

Apparemment, ça vient du même DVD (piraté ?) régulièrement en vente sur e-Bay. Mais j'ai toujours un doute sur la fin, qui me paraît assez abrupte (qui plus est, sans générique et avec un métrage un peu court). Je n'arrive pas à faire ressurgir le souvenir de ma vision en salle pour me faire une idée nette. D'après vous, le film est-il complet ? Mais sans doute, cette façon de buter sur le souvenir est aussi quelque part le sujet du film.

Buster a dit…

C'est la vidéo qui traîne sur Internet, j’aime bien son côté "cheapé", sous le manteau, et sa couleur verdâtre, un peu glauque (au sens fluvial du terme), ça va bien avec l’idée que le film se passe au... Vert-Galant. Sinon je n’ai regardé que des passages. La fin, je ne m’en souviens pas non plus avec précision mais je crois bien que cela se termine comme ça: le magnétophone, la voix off et le personnage accroupi en train de peindre. C’est vrai qu’ici c’est assez abrupt mais il y a quand même une amorce de fondu au noir.