dimanche 24 mai 2009

Et mille zapotèques


video

Mon journal de voyage [Oaxaca, Monte Albán]. Musique: Gérard Manset.

Ah Oaxaca - prononcez "waraca" -, la ville de jade, sa douceur légendaire, le site de Monte Albán, les vallées centrales, le mezcal... j'y serais bien resté plus longtemps."Il se livra à un examen des lieux tout en suçotant un citron. L'effet d'apaisement du mescal allait de pair avec un ralentissement de la pensée. Les objets requéraient un certain temps avant de s'imposer à sa conscience. Dans un coin du bar un lapin blanc en train de ronger un épi de maïs indien avait l'air de jouer en toute décontraction d'une flûte à trous dont il grignotait les clés violettes et noires. Une splendide gourde de mescal de olla faite à Oaxaca, d'où l'on avait extrait la mesure de son verre, pendait à un piton pivotant derrière le comptoir. Bouteilles de Tenampa, de Berreteaga, de Tequila Añejo, d'Anís doble de Mallorca, carafon violet du delicioso licor Henry Mallet, flacon de cordial à la crème de menthe, longue bouteille torsadée d'Anís del Mono à l'étiquette représentant un diable brandissant une fourche, étaient alignés à droite comme à gauche. Des soucoupes de cure-dents, de piments, de citrons, un gobelet de pipettes, une chope de longues cuillers emmêlées occupaient toute la largeur du comptoir devant lui. De grosses et bulbeuses bonbonnes multicolores d'alcool brut aguardiente aux parfums variés où macéraient des zestes d'écorces d'agrumes trônaient à une extrémité." (Malcolm Lowry, Au-dessous du volcan, 1947)

PS. Désolé pour le titre du billet, c'est Moullet qui me l'a soufflé...

Aucun commentaire: