mardi 23 septembre 2008

La nuit chez Maud

De tous les avatars de Marc Raynal, personnage phare de l’activisme gay des années 70 et qui vient de disparaître à l’âge de 61 ans, je ne connaissais que celui de Louella Intérim, critique de cinéma à Libé et aux Cahiers. Je ne savais pas qu'il avait été un des pionniers du mouvement queer et que la célèbre journaliste de mode Maud Molyneux, c'était lui. On lira dans les Inrocks de cette semaine le bel hommage que lui rend Jean-Marc Lalanne (voir aussi les commentaires de Charles Tesson et surtout d’Hélène Hazera, autre grande figure de la culture transgenre, sur le blog de Toubiana). Un éclairage nouveau (en ce qui me concerne) qui donne furieusement envie de relire les textes cinéphiles de Louella Intérim, notamment ceux qu’il/elle écrivit sur Naruse et Ida Lupino.

PS. Je crois posséder une copie du film d’Arrieta, Tam-Tam, dans lequel on aperçoit Marc, Maud, Louella... (on ne sait plus comment l’appeler). Si je retrouve le film, j’en publierai un extrait.

Aucun commentaire: