lundi 12 mai 2008

Le grand Whit (2)

Pas très bien dormi, en fait très mal dormi... C’est que j’ai été regarder hier soir sur Internet (au lieu de revoir bien tranquillement à la télé l’Appât d’Anthony Mann) ce qu’il en est de la mononucléose infectieuse (MNI pour les intimes, sauf que "MNI" moi ça me fait penser à "ennemi"). Et pour apprendre quoi? Que c’est viral, que c’est la maladie des amoureux (elle se transmet par la salive, lors des baisers, surtout ceux avec la langue, dois-je en parler à D.?), que ça se manifeste par de la fièvre, un mal de gorge, une grosse fatigue (qui peut durer des mois), des ganglions, gros aussi, une rate qui se dilate (parce que, j’imagine, ça doit faire rire par moments), et que c'est bénin, même si on peut en mourir quand, justement, la rate éclate (faut donc pas trop rigoler non plus). Je me croyais rassuré, j’ai été me coucher et je n’ai pas fermé l’œil de la nuit...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

...et alors?

Buster a dit…

La monomachinchose? Eh bien on ne sait toujours pas...